Le calendrier d'action de l'union départementale CGT des Hauts-de-Seine

Publié le par FSC

Pas une minute à perdre pour avec les travailleurs engager la lutte contre la casse du droit du travail, la précarisation généralisée au nom hypocrite de la sécurité !

_______

Ordonnances de Macron c’est non !

Préparons activement la semaine de déploiement dans les Hauts-de-Seine et le rassemblement régional du 27 juin aux invalides !

Le calendrier est on ne peut plus serré, le patronat et son candidat paquet de lessive Macron veulent aller vite pour tout détruire et achever la casse du code du travail déjà bien entamée par El Khomri. 

La gravité des attaques prévues par Macron nous oblige à une réactivité immédiate :

1)    Vote de la loi d’habilitation pour les ordonnances entre le 24 et le 28 juillet

2)    Ecriture des ordonnances en août

3)    Validation des ordonnances au conseil des ministres fin septembre

Voir  le lien vers le décryptage de l’UGICT sur les 8 ordonnances de Macron :

http://www.ugict.cgt.fr/articles/references/decryptage-ordonnances

Combien de diffusion de tracts pouvons-nous mener durant la semaine de déploiement à partir du 19 juillet ?

·        Aux portes des entreprises

·        Initiatives de syndicats

·        Initiatives des ULs

·        Dans les lieux publics : gares et stations de RER proches des zones d’activité

Nous devons tenir autant d’initiatives que possible pour alerter puis mobiliser les salariés !

Montrons tous ensemble, une CGT présente et active pour le monde du travail, force de résistance et de conquête sur notre département !

Macron n’a pas été élu pour ça : 70% des français sont contre le recours aux ordonnances ! Il n’y a aucune raison de laisser faire ! Tous dans la rue contre les projets funestes de Macron !

Au contraire, nous demandons l’ouverture d’une négociation sociale telle que notre secrétaire général l’a exposée portant sur la réduction du temps de travail à 32 heures, l’augmentation des salaires et des pensions, le respect des libertés syndicales, le rétablissement de la hiérarchie des normes et du principe de faveur, le respect des libertés syndicales, le renforcement du droit d’expression des salariés et d’intervention de leurs représentants syndicaux.

Mobilisons-nous alors que les luttes ne connaissent pas de répit. 240 grèves par jour en moyenne du lundi 22 mai au vendredi 2 juin (voir page facebook « luttes invisibles ») !

Dans le 92 ce sont par exemple les salariés de Campanile et de PPB-Peintec plus qui sont en grève reconductible. Les PPB-peintec occupent le dépôt d’Antony depuis le mardi 30 mai : 7 rue André Charles Boulle 92160 ANTONY.

Calendrier des luttes et des initiatives :

-         Le 7 juin : rassemblement des salariés de Campanile en grève illimitée pour les salaires, les conditions de travail et des recrutements à 12 h devant le Campanile du pont du Suresnes : 15 boulevard Henri Sellier à Suresnes

-         Le 8 juin : rendez-vous CGT au Terrasses de Nanterre sur la journée (RER Nanterre Préfecture) afin d’échanger avec les salariés des banques et assurances sur leurs rémunérations et conditions de travail actuelles, ainsi que sur celles à venir.

-     Le 19 juin : AG départementale des syndiqués à 13h30 dans les locaux de  l’UD à Nanterre

-         Le 21 juin : rassemblement à Neuilly devant le GIM  (patronat de la métallurgie de la région parisienne) à partir de 9h pour faire face aux attaques sur la convention collective des métallos et pour exiger une convention collective nationale. 34 avenue Charles de Gaulle à Neuilly sur Seine.

-         Le 27 juin : rassemblement esplanade des invalides à 12h pour dire non aux 8 ordonnances de Macron et exiger un code du travail vraiment protecteur pour les salariés !

 

Commenter cet article