Lutte gagnante : victoire dans les coulisses de l’opéra de Lyon !

Publié le par FSC


La Fédération du Spectacle (FNSAC-CGT), l'UGICT CGT et la CGT ville de Lyon, ont déposé un préavis de grève commun pour réclamer le respect de la convention collective et du droit du travail pour tous les salariés, ainsi que la rédaction d'un protocole portant sur des revendications salariales, de santé et d'organisation du travail.

Suite à un bras de fer d'une semaine, les salariés de l'Opéra National de Lyon ont enfin obtenu gain de cause, notamment :

  •  La signature des contrats par la direction dès l'embauche.
  • Le respect de la convention collective pour les artistes lyriques intermittents du chœur et la fin du lissage des rémunérations.
  • La mise en place d'un grand chantier collectif pour l’amélioration des conditions de travail, où les personnels amèneront leurs savoir-faire et leurs revendications afin de sortir du mieux que possible de cette organisation du travail pathogène. Un bilan sera fait fin septembre pour mesurer la capacité d’écoute de la direction.
  • La mise en place d'une revalorisation des postes pour les salariés intermittents des services techniques
  • Une augmentation des salaires pour les salariés permanents et intermittents à répartir et moduler lors de la Négociation Annuelle Obligatoire pour rehausser notamment les plus bas salaires.
  • Une négociation de la courbe de carrière des artistes permanents de l'orchestre et du chœur

Cette victoire est due à la forte mobilisation unitaire de tous les personnels de l'Opéra, qu'ils soient agents public, permanents de droit privé ou intermittents, des services artistiques, techniques et administratifs.

Les syndicats SAMPL/SNAM-CGT, SFA-CGT, SYNPTAC-CGT, UGICT ville de Lyon et CGT Ville de Lyon ont travaillé pendant des mois avec les salariés pour construire cette union et les revendications, partager une intelligence collective qui a permis de faire face aux pressions de la direction et d'obtenir un protocole prenant en compte les problématiques de chaque service.

Commenter cet article