Les GM&S font le point de leur lutte

Publié le par FSC

Depuis ce matin, mercredi 5 juillet 2017, à 5h, nous, salariés-es GM&S, sommes sur le site de PSA SEPTFONDS, ce n’est pas de guaité de cœur ou pour agresser qui que ce soit. Nous préférerions être à nos postes de travail et nous ne demandons qu’à travailler.

Malheureusement nous savons que des salariés-es vont rester sur le carreau, l’offre de GMD se positionne à 120 repris pour 157 licenciés!

Afin de limiter la casse sociale et industrielle :

  1. Nous demandons à PSA de préciser la nature de ces soutiens auprès du repreneur GMD afin que celui-ci puisse déterminer précisément son offre. En effet, pour notre part, nous n’avons pas eu ces éléments et nous avons appris par le biais du communiqué de presse du 4 juillet que le gouvernement non plus.

  2. Nous demandons à PSA de permettre une augmentation du nombre de salariés-es repris, par l’augmentation du carnet de commande et notamment par les équipementiers que sont FAURECIA, PLASTIC-OMNIUM et VALEO pour un minimum de 3 millions d’Euros. C’est encore un engagement qu’avait pris PSA à l’encontre des salariés-es de GM&S et qui n’est pas respecter à ce jour.

  3. Nous demandons à Renault d’augmenter sont carnet de commande contenu de ces différentes marques Renault, DACIA, NISSAN….

  4. Nous demandons à PSA et à Renault de ne pas s’opposer à la poursuite d’activité jusqu’à minima le 1er Septembre. (Eléments aussi exprimé dans l’offre du repreneur)

  5. Nous demandons à PSA et Renault de permettre la mise en œuvre de mesures d’accompagnements des salariés-es licenciés-es à la hauteur de la casse humaine. En sachant que la moyenne d’âge est de 50 ans avec une ancienneté moyenne dans l’entreprise de 30 ans, il est nécessaire qu’il y ait :

  • Des indemnités extra-légales. Dans le secteur automobile, les constructeurs accordent systématiquement des indemnités extra-légales qu’ils prennent à leurs charges car ils ont une grande part de responsabilité sur les situations.

  • Un PSE permettant des formations, de la mobilité…. (des discussions ont commencé avec le gouvernement)

Nous restons disponible pour échanger avec le ministère et avec PSA sur tout ces sujets, disponible pas pour s’engueuler mais pour construire un avenir en commun pour tous.

Nous ne sommes ni des voyous, ni des casseurs, nous l’avons prouvé lors de ces derniers mois, nous restons jusqu’au bout dans un état d’esprit déterminé et constructif.

Nous resterons sur le site afin que ces points soient élucidés clairement et par écrit.

Commenter cet article