INTERIMAIRES : les nouveaux galériens

Publié le par FSC

SOURCE : Syndicat CGT des intérimaires relayé par Unilever CGT Le Meux

 

 Randstad, Adecco & Manpower : Les trois Sœurs majors Mondial du Travail Temporaire représente en France pres de 55 % du marché
 Les Ressources (IN) Humaines

 Voici la Galère Intérim :
  1) A fond de cale, "enchaînés" de fait par le biais de la Précarité et aux Rames les Salariés Intérimaires
 - 2) Sur le Gaillard Arrière Les PDG
 - 3) Sur le pont Tous les acteurs dirigeants et Actionnaires des Entreprises du Travail Temporaire et des Entreprises Utilisatrices Et qui battent la mesure avec des "fouets " qui claquent sous formes de fausses promesses mais de véritables menaces du genre :

 a) Si tu l’ouvres un peu trop : ta mission se termine ce soir
 b) Si tu utilise ton droit de retrait IDEM
 c) Si tu est bien docile tu sera probablement embauché en CDI
 d) Si tu n’exige pas trop de tes droits élémentaires tu auras des missions plus longues et en permanence
 e) Si tu accepte que ton taux Horaire ne soit pas à la hauteur du Salarié que tu remplace on fera un effort la...prochaine fois
 f) Dans les Comités d’Entreprises on te dit : tu ne peux pas avoir droit aux prestations Sociales et Culturelles car il faut un nombre minimal d’heures de mission dans notre Entreprise

 Et c’est bien là que dans bon nombres de CE, certains Elu·e·s ont trouvé LA Solution :
 Il suffit de Fixer un Nombre d’heures si important :
 (900, 1200, 1400 et meme 1600H (?) sur 12 mois et on éliminent ainsi 90 % des Salariés Interimaires en tant qu’ayant droit !
 La Portion du gateau restante étant énorme pour TOUS CEUX qui restent, Elu·e·s compris bien sur (charité bien ordonnée...) et ILS se payent sur La bête,
 Les Directions de ces Boites d’Interim voient ce système pervers d’un bon œil et l’encouragent meme car cela permet de produire à la fois des salaires déguisés et donc de très mal rémunérer leurs salarié-es permanents puisque ces prestations sociales des CE représentent souvent plus de 1200 euros/an/salarié·é·s

JPEG - 10.3 ko

 LA GALERE c’est qu’un Salarié Intérimaire PRODUIT Deux fois des Profits :
 1 ) Dans l’Entreprise Utilisatrice, sinon pas de mission, logique
 2 ) Dans la Boite d’Intérim avec les centaines de Millions d’euros des Exonérations de cotisations sociales (loi Fillon) et du CICE et ceci POUR CHACUNE de ces trois sœurs mondiale du Travail Temporaire ! - Pour RAPPEL Le principal Corollaire de l’Interim étant : LA PRÉCARITÉ !

 Mais LE PIRE sont bien les différentes et perverses formes d’exclusions des Salarié·e·s Intérimaires des Activités Sociales & Culturelles des Comités d’Entreprises de certains ELU·E·S !
 Salariés Interimaires : ENTENDEZ-VOUS ce Silence Assourdissant de Tous les autres Syndicats en Interim ?

 Et Vogue LA Galère ...Mais le Problème est bien qu’en 2017 et sous le DicKtat direct des Actionnaires les PDG de ces boites d’intérim veulent faire du...Ski Nautique !!!
 Salarié·e·s Interimaires : RÉAGISSEZ ! Faites vous Entendre, Allez dans vos Agences, afin d’EXIGER vos Droits et ce meme s’ILS ne veulent plus vous y voir !

 LA RICHESSE DE l’ENTREPRISE C’EST VOUS !!
 Rejoignez LA CGT !!! _
 Syndicat CGT Groupe Randstad France-88 Blv de la villette - 75019 Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article