Des remous à FO

Publié le par FSC

SOURCE : L'Express

Manifestations du 12 septembre: accusée d'avoir sanctionné un salarié, la direction de FO dément

Un salarié du siège parisien de FO a été sanctionné pour avoir participé à une manifestation le 12 septembre, à l'appel de la CGT, affirme une source syndicale interne, démentie par la direction.
La veille de la manifestation, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, a convoqué le personnel du siège parisien de la confédération, pour leur interdire d'y participer, a assuré auprès de l'AFP cette source souhaitant garder l'anonymat.
Le jour de la manifestation, il "a envoyé trois gars à lui filmer toute la manif",a-t-elle précisé.
Interrogée par l'AFP, la direction a catégoriquement démenti. "Il n'y a jamais eu de réunion du personnel, jamais eu de consignes, jamais eu de convocation ou de sanction", a réagi Yves Veyrier, membre de la direction.
De son côté, Michelle Biaggi, autre membre de la direction, a reconnu que des manifestations ont été filmées par des militants FO, mais c'était "pour savoir s'il y avait du monde".
"C'est très rare que des unions départementales participent à une manif' quand la confédération n'appelle pas", a-t-elle expliqué. Le 12 septembre, "des camarades ont filmé" et d'autres "ont pris des photos, parce qu'ils étaient dans la manifestation", a-t-elle ajouté.
"C'est juste pour faire un point, un constat", a ajouté Mme Biaggi.
Elle a expliqué qu'un salarié, présent dans la manifestation du 12, avait reçu un "rappel à l'ordre" parce qu'il n'avait pas respecté la procédure interne d'absence.
"Il a régularisé sa situation. Il n'y a pas eu de blâme, ni d'avertissement", a-t-elle ajouté.
La direction a en outre réfuté toute procédure de licenciement à l'encontre d'un autre salarié.
La confédération FO, qui a participé avec la CGT à la fronde contre la loi Travail en 2016, n'appelle pas à battre le pavé contre la réforme du Code du travail, qu'elle critique vivement pourtant, au grand dam d'une partie des militants. Cette situation crée des tensions en interne.
Une cinquantaine d'unions départementales FO, sur 95, et plusieurs fédérations importantes avaient appelé à participer à la mobilisation du 12 septembre. Des unions FO vont également participer à la prochaine mobilisation jeudi 21 septembre.

Commenter cet article