17 octobre : N’OUBLIONS PAS LE CRIME D’ETAT !

Publié le par FSC

RENDEZ VOUS MARDI 17 OCTOBRE A 18H 30 PLACE DE LA REPUBLIQUE/PARVIS DES DROITS DE L'HOMME

 

Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos, 59800, Lille Fives - tél :06.80.57.50.61 –   e-mail : csp59@wanadoo.fr

N’OUBLIONS PAS LE CRIME D’ETAT DU 17 OCTOBRE 1961 !

Le 17 octobre 1961 des milliers de travailleurs immigré(e)s Algériens manifestaient pacifiquement pour dire non à la guerre coloniale française en Algérie. L’Etat français avait décidé un couvre feu interdisant toute manifestation contre cette guerre qui a causé 1 million 500 milles morts algériens et près de 60.000 soldats morts Français.

Ils étaient des milliers, des dizaines de milliers, hommes, femmes, enfants, en famille à marcher dans les rues de Paris sans se douter de la barbarie qui allaient s’abattre sur eux.

La répression sauvage et macabre fut abattue par la Préfecture dirigée par le Préfet Papon, ce vichyste collabo des occupants nazis. CE MASSACRE A PARIS EST A LA FOIS UN DOUBEL CRIME : COLONIAL PARCE QUE VISANT DES ALGERIENS ET SOCIAL PARCE QUE VISANT DES OUVRIERS.

Ce pogrom raciste d’Etat et anti-ouvrier reste une des tâches les plus sombres de l’histoire de France. « La seine était rouge du sang » des manifestants Algériens notent certains écrits, mais jusqu’ici l’Etat français refuse de dire exactement combien « d’immigré(e)s » ont été assassinés et ne veut pas reconnaître ce crime d’Etat.

Si hier les travailleurs immigré(e)s étaient discriminés pour les intérêts coloniaux des patrons français, aujourd’hui les sans papiers sont les premières victimes des terroristes et des guerres ; ils, elles fuient leurs pays pour échapper à la mort, subissent la chasse à l’étranger ici en France et sont déboutés du droit d'asile et maintenus dans les griffes du travail non déclaré par les patrons fraudeurs du fisc.

Aujourd’hui c’est l’instrumentalisation électoraliste raciste du thème de l’immigration, des sans papiers désignés comme bouc-émissaires de « l’insécurité, de la toxicomanie, de la délinquance », aujourd’hui c’est la politique des expulsions, c’est l’origine, la culture, la couleur de la peau, le faciès des immigrants qui sont définis non plus seulement comme « menaces pour l’identité nationale française », mais comme « potentiellement terroristes » .

Les Sarkozy/Besson/Hortefeux/Guéant, organisaient à fond les provocations racistes, islamophobes pour fabriquer « l'ennemi intérieur » musulman qui est désigné comme responsable de tous les maux de la société. Aujourd'hui, des crimes scandaleux comme ceux de Marseille sont utilisés pour faire l'amalgame entre « terrorisme et sans papiers ».

En fait les élites politiques, intellectuelles et médiatiques n’ont d’autres « solutions » à la crise, à la dette, aux déficits que de semer la haine au sein des populations faisant croire que le « bonheur viendra quand l’autre sera jeté dehors ou tué ».

Telle serait la nouvelle œuvre civilisatrice de la croisade des civilisés ?! REFUSONS QUE L’ON NOUS OPPOSE LES UNS AUX AUTRES ! RELIGIEUX MUSULMANS, CHRETIENS, JUIFS, BOUDDHISTES, PAIENS, ATHEES, NOUS SOMMES DES TRAVAILLEURS, NOUS SOMMES DES HUMAINS QUI AVONS LE MÊME SANG QUI COULE DANS NOS VEINES, NOUS CONSTITUONS LA FRATERNITE HUMAINE QUI IMPOSERA, A CONDITION QUE NOUS SOYONS UNIS, LE VIVRE ENSEMBLE DANS L’EGALITE DES DROITS ET DE DIGNITE !

Commenter cet article

smp 20/10/2017 21:24

pas de concepts religieux bases de la division des travailleurs et couches populaires avec ça, quelque soit la nationalité ou quelques origines ethniques NOUS SOMMES DES FEMMES DES ENFANTS ET DES HOMMES OPPRIMES PAR LE CAPITALISME ET SES CONCEPTS!