C'est par en bas que l'unité de lutte s'impose !

Publié le par FSC

 

Comme le très réformiste Thibault en 2005 quand il fut désavoué par le CCN de la CGT à propos du Non à l’euro-constitution, Mailly vient d’être désavoué par son « parlement » confédéral qui rallie ostensiblement le front contre les ordonnances Macron .

Cette excellente nouvelle témoigne des difficultés croissantes des dirigeants frappés de jaunisse (ou de rubéole, mais il n’y a pas loin du syndicalisme rose au « syndicalisme » jaune…) : même Berger est forcé de mimer la colère face à la détermination des routiers CFDT…

Ce n'est pas la complaisance à l'égard de ces dirigeants qui confortera l'unité déjà réalisée, mais le développement de l'action sur des objectifs clairs : empêcher la contre-réforme loi travail ... et celles qui sont prévues dans la foulée ... si nous laissions faire !

Comme depuis longtemps nous le proclamons ensemble dans les manifs :

"C'est pas à l'Elysée, c'est pas à Matignon qu'on obtiendra satisfaction !

Et continuons à créer les conditions d'un mouvement d'ensemble contre une politique de régression globale qui regroupe et les forces syndicales décidées à ne pas laisser faire avec les forces politiques décidées à soutenir l'action et la résistance des travailleurs!

 

Commenter cet article