Les preuves du bradage d'Alstom aux USA par les dirigeants français dont Macron

Publié le par FSC

SOURCE : Le blog ça n'empêche pas Nicolas, Les Crises

LCP a publié le 28 septembre une vidéo qui décrit, phase par phase, comment les Etats-Unis ont mis la main en 2014 sur Alstom Energie, avec la complicité ouverte ou passive des dirigeants politiques de la France.

Avez-vous le souvenir que les médias français en ont fait état ?

Ce document démontre comment les Américains, avec des méthodes de gangsters,  ont opéré un véritable hold-up sur ce joyau industriel - fruit de la technologie et du savoir-faire français accumulé - qui garantissait l'indépendance de notre pays sur le plan économique civil et militaire.

La vidéo révèle que le pouvoir judiciaire et policier étasunien est au service des intérêts privés des grandes compagnies US dans leur conquête de leur suprématie mondiale.

Le document met clairement en cause la classe politique française, qui a prêté la main délibérément ou passivement à la prise de contrôle d'Alstom Energie par une puissance étrangère, au détriment de notre souveraineté économique, faisant à terme de nos centrales nucléaires, de  notre armement naval les otages des Etats-Unis et, demain objets de chantage américain.

Et pêle-mêle sont impliquées dans ce scandale des personnalités telles que François Hollande, alors président de la République, ses ministres successifs de l'Economie  dont Emmanuel Macron, qui signera "l'accord" franco-américain et bien d'autres comparses, qui seront récompensés par General Electric...

"Nous ne sommes pas le Venezuela !" déclare Emmanuel Macron, justifiant le laissez-faire français par le fait que notre économie n'est pas "dirigée", et que le pouvoir politique n'a pas de prise sur la vie des entreprises privées...Autant avouer que pour protéger notre industrie , il serait nécessaire de la nationaliser...

L'opération Alstom-General Electric relève donc de la haute trahison perpétrée par nos élites.

Et ce n'est pas fini : la cession à l'Allemagne du reste d'Alstom ( TGV) à Siemens en est la preuve. La vidéo révèle en outre que sont dans le collimateur américain les firmes françaises, telles que Airbus, Areva, Sanofi...

Laisserons-nous faire ?

******************

Replay de l'émission "Droit de suite - Alstom : une affaire d'État ?" diffusée le 25 septembre 2017 à 20h30 sur LCP, incluant le film-documentaire "Guerre fantôme : la vente d'Alstom à General...

Commenter cet article