CALAIS : action contre la suppression de guichets à la gare

Publié le par FSC

La casse du service public continue quand les riches et les actionnaires sont gavés!

Et la digitalisation a bon dos pour justifier la tendance lourde du capital à sacrifier le travail vivat c'est-à-dire les travailleurs dans le privé comme dans le public!

***************

SOURCE : La Voix du Nord

Depuis un mois et demi, le syndicat des cheminots CGT a lancé un mouvement de protestation contre le projet de la SNCF de supprimer quatre des huit postes de vente à la gare de Calais-ville. Une pétition, lancée ce week-end, aurait recueilli déjà 400 signatures.

Depuis la mi-décembre, les guichetiers de la gare de Calais-ville observent un mouvement de grève, tous les dimanches. Ils protestent contre le projet de suppression de quatre des huit postes de vente à la gare de Calais. «  Ces suppressions vont avoir des conséquences sur la qualité du service, prévoit Xavier Wattebled, secrétaire adjoint du syndicat des cheminots CGT. Or, les usagers sont pour la plupart très attachés à la présence de guichetiers.  » C’est pourquoi la CGT a organisé, dimanche soir et lundi matin, une opération de tractage et la présentation d’une pétition en gare de Calais. «  Nous avons été très bien accueillis par les usagers, indique Xavier Wattebled. De nombreuses personnes nous expliquent qu’elles ne vont qu’au guichet, parce qu’elles ont souvent besoin de renseignements, ou qu’elles ont peur de se tromper avec l’automate. »

« Stop aux gares fantômes »

Le texte appelle les citoyens à «  refuser l’évolution qui consiste à déshumaniser la gare  », à «  revendiquer un vrai service public  » et à «  dire stop aux gares fantômes. » Elle aurait recueilli, en à peine quatre heures, environ quatre cents signatures, selon Xavier Wattebled. Une nouvelle présence du syndicat dans la gare est prévue d’ici la fin de la semaine. «  Cela fera peut-être bouger la direction de la SNCF, dont nous n’avons aucune nouvelle depuis le début du conflit. Nous avons pu rencontrer la députée Brigitte Bourguignon, et nous avons sollicité des audiences auprès de la maire de Calais Natacha Bouchart, du député Pierre-Henri Dumont, ainsi qu’au sous-préfet  », prévient Xavier Wattebled.

« Baisse de l’activité aux guichets »

Du côté de la SNCF, on précise que «  comme chaque année, une réflexion est menée sur les adaptations du réseau de distribution dans un contexte de digitalisation progressive des ventes et de baisse de l’activité aux guichets physiques. Concernant la gare de Calais-ville, un document de travail sera prochainement étudié en comité d’entreprise régional, puis en CHSCT. Dans un souci de respect du dialogue social interne en cours, la direction de la SNCF ne souhaite pas s’exprimer à l’externe  ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article