Quand le F_haine révèle sa profonde nature anti-sociale et anti-ouvrière

Publié le par FSC

Ces dernières années par souci électoral et opportuniste, notamment comme dans le Nord dans les territoires marqués par une forte histoire ouvrière et de luttes sociales le FN avait tenu un discours "social" paraissant le placer aux côtés de "ceux d'en bas"!

Mais dès que les travailleurs avec leurs organisations prennent leurs affaires en main et engagent collectivement la lutte alors il retrouve naturellement son positionnement de classe étroitement calqué sur celui des classes dirigeantes et du pouvoir politique qui les représente.

Ainsi éclate la duplicité et l'imposture d'un parti "anti-système" pour mieux servir de rabatteur à la bourgeoisie dont il sert de repoussoir et de solution ultime en cas de besoin.

*******************

SOURCE : RT

Les députés du FN Louis Aliot et Sébastien Chenu se sont, par exemple, dits opposés à la grève de la SNCF, alors que le parti conteste pourtant la réforme en elle-même. Invité à réagir au mouvement social sur Public Sénat, Louis Alliot a confié qu'il fallait «respecter le droit de grève» mais «ne pas en abuser», ajoutant ne pas être «persuadé qu'au XXIe siècle la grève soit un moyen moderne de faire pression sur les pouvoirs publics».

Sur LCI, le député et porte-parole du parti frontiste, Sébastien Chenu, a expliqué «comprendre que des gens manifestent» mais a estimé que «bloquer les usagers, victimes des politiques d'Emmanuel Macron» n'était pas un mode d'action «opportun». Fustigeant «une façon de faire un peu à l'ancienne», il a regretté que les grévistes n'aient pas bloqué «le Thalys qui amène les députés européens voter le paquet ferroviaire» à Bruxelles.

Dans une position d'équilibriste, le FN a néanmoins fait savoir qu'il était «aux côtés de ceux» qui contestent la réforme du ferroviaire public «dictée par Bruxelles» et qui «ne correspond pas à la politique d'aménagement du territoire via le transport public» que le parti imagine, a rappelé le député.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article