Les affiches de 1968 et le groupe GRAPUS

Publié le par FSC

Pour les affiches de mai 68 : l'idéologie et le récit dominants sont aussi passés par là.

La riche et créative production de ce moment là serait la pure production de l'esprit libertaire.

Or cette vulgate fait silence au moins sur une partie de cette histoire graphique à l'inspiration libertaire certes ... mais pas seulement et exclusivement!

Qui connaît par exemple l'existence des créateurs du groupe  GRAPUS, de la composition, des intentions et des pratiques de ce groupe ?

Car si le groupe est effectivement formé en 1970 ses créateurs se sont rencontré à l'occasion de la création collective des affiches placardées sur les murs en 1968 à laquelle ils ont participé et ont choisi la dénomination de leur groupe « crapule stalinienne » (crap stal ---> GRAPUS) en réaction et en dérision des accusations gauchistes à l'encontre des communistes.

INFOS de WIKIPEDIA :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grapus

EXTRAITS :

Les trois fondateurs se sont rencontrés pendant le mouvement étudiant de mai 1968, dans l'atelier populaire no3.

Ils commencent à travailler pour la lutte pour l’arrêt de la guerre du Vietnam, pour l'identité visuelle de la CGT Paris et sur une campagne d'affichage du Parti communiste français.

À partir de 1978, Grapus a l'occasion d'exposer dans d'importantes expositions comme à Paris (Musée de l'affiche), à Amsterdam (Stedelijk Museum), à Aspen (Colorado) et à Montréal (Musée d'art contemporain). Ils réalisent des affiches célèbres et influencent les jeunes générations par leur éthique à la fois novatrice et engagée3.

 

Grapus est un groupement de graphistes revendiquant un statut d'auteur, qui a eu une certaine influence dans le milieu du graphisme français et international. Il est créé en 1970 par Pierre Bernard, François Miehe (qui s'en retire en 19791) et Gérard Paris-Clavel. Alex Jordan et Jean-Paul Bachollet rejoignent le groupe en 1976. Grapus affirme son intention de « changer la vie » et va s'attacher à développer dans une même dynamique recherche graphique et engagement politique, social et culturel. Le nom Grapus est la contraction d'une insulte soixante-huitarde « crapule stalinienne » (crap stal) et du mot graphisme2.

 

(NB: Ces affiches sont évidement des créations collectives. Pierre Bernard, et ses amis de Grapus n'en sont donc pas uniquement/nécessairement les auteurs. )

A CONSULTER :

https://www.grapheine.com/histoire-du-graphisme/pierre-bernard-grapus-graphiste-utilite-publique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article