Mai 68 au Havre : le blocage de la raffinerie raconté par Marcel Saunier, leader CGT de l'époque

Publié le par FSC

Le mai 68 ouvrier, ce qui fait la spécificité du mai français dans l'ensemble du mai 68 dans le monde : l'irruption de la plus grande grève prolétarienne impulsée par la grève et les puissantes manifestations du 13 mai en protestation de la répression contre les étudiants.

Réaction syndicale et ouvrière que les médias, la droite, la social-démocratie et l'idéologie libérale-libertaire continuent de qualifier d'action à la remorque du mouvement initié en milieu étudiant 

ALORS que cette décision et ses suites marquent en profondeur le mai de France et sans laquelle il aurait connu un tout autre destin.

Le récit de mai 68 continue de faire l'objet de manipulations et de l'affirmation péremptoire de contre-vérités parce qu'aujourd'hui comme hier il s'agit de dénier aux travailleurs  et à leurs organisations et sur le plan syndical à la CGT en particulier toute capacité d'intervention autonome sur le cours des évènements.

En survalorisant le rôle d'autres acteurs à l'époque dont beaucoup comme "Dany le rouge" ont rejoints aujourd'hui les rangs du macronisme.


Et on peut constater le même type de distorsion avec la campagne actuelle concernant la décision de la CGT de co-organiser les manifestations du 26 mai prochain en ramenant cette décision à un ralliement ou à une perversion de l'indépendance syndicale.

***********

SOURCE : FranceTVInfo

Mai 68 au Havre n'était pas étudiant, mais ouvrier. La grande majorité des usines étaient occupées par des milliers de grévistes. Dans l'une des plus grandes, la raffinerie de Gonfreville l'Orcher, Marcel Saunier, délégué CGT, menait la lutte. Il raconte ses trois semaines de blocage.

A partir du 16 mai 1968, les usines du Havre et de la zone industrielle entrent en grève. Des milliers d'ouvriers occupent leurs entreprises pendant près de trois semaines. Beaucoup obtiendront plus que les acquis des accords de Grenelle, négociés le 27 mai.

" le préfet me mangeait dans la main "

A la raffinerie de Gonfreville l'Orcher, la CGT, emmenée par son leader Marcel Saunier, va mettre la main sur les installations. Et pendant l'occupation, la France se trouvera en pénurie d'essence.
 
reportage de Danilo Commodi, Karima Saïdi, Alexis Delahaye, Sarah Becquet et Sylvie Chauvel, avec des images d'archives de la ville du Havre, de Normandie Images, de l'INA et le témoignage de :
- Marcel Saunier, délégué CGT de la raffinerie en 1968

VIDEO à l'adresse :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/havre/mai-68-au-havre-blocage-raffinerie-raconte-marcel-saunier-leader-cgt-epoque-1477609.html#xtor=EPR-521-[france3regions]-20180518-[info-bouton1]&pid=726375-1438207860-50e354a5
 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article