Université de NANTERRE : Appel des précaires !

Publié le par FSC

ACTIONS :
 
Nous appelons les personnels à nous rejoindre dans la grève et dans la rue :

-  Le 22 mai à 13h30 à l’angle rue Charlot boulevard du Temple pour la journée de mobilisation de l’ensemble de la fonction publique

-  Le 25 mai pour faire du bruit à l’occasion du discours du Président Macron sur l’ESR (informations à venir)

 

 
Déclaration de grève des ATER, doctorant.e.s contractuel.le.s, vacataires, jeunes chercheurs.euses de l’Université Paris Nanterre – 11 mai 2018
 
Le 11 mai 2018, en tentant  à tout prix de maintenir les examens en les délocalisant à Arcueil dans des conditions inacceptables, et  notamment en les encadrant par les forces de l’ordre, la présidence de l’Université Paris Nanterre a une fois de plus fait preuve de son obstination à ignorer la contestation grandissante en son sein eu égard à l’application de la loi ORE et du dispositif Parcoursup.
 
A tous les échelons, des UFR au ministère de l’ESR, tout est fait pour appliquer à marche forcée cette réforme en ignorant les voix dissonantes et en réprimant le mouvement de contestation. 
 
Avec l’intention affichée de remédier aux problèmes réels du manque de moyens et de places à l’université, la loi ORE et le dispositif Parcoursup ne sont encore qu’une étape dans la transformation profonde du service public de l’enseignement supérieur. Depuis l’autonomie des universités, le même processus est toujours à l’œuvre avec la réforme en cours du bac, en passant par la future refonte des maquettes de licences, sans oublier le projet de réforme du statut des enseignant.e.s-chercheurs.euses. Tout cela a pour objectif la privatisation de ce service public, la précarisation de ses agents et la marchandisation de ses savoirs. 
 
Ce processus ne concerne pas seulement les lycéen.ne.s et les étudiant.e.s mais aussi les personnels de l’université et plus généralement toutes les personnes pour lesquelles l’université a été et doit rester un lieu d’émancipation ouvert à toutes et tous. Prenant conscience de l’ampleur de ces attaques, de plus en plus de personnes réagissent et s’engagent dans le mouvement de contestation. 
 
Nous, ATER, doctorant.e.s contractuel.le.s, vacataires, jeunes chercheurs.euses, sommes opposé.e.s aux réformes en cours qui entrainent la destruction du métier que nous exerçons. Nous soutenons la mobilisation étudiante et prenons à présent nos responsabilités. 
 
Nous demandons l’abrogation de la loi ORE et un investissement urgent et massif dans l’enseignement supérieur et la recherche. Dans l’immédiat, nous demandons la neutralisation de Parcoursup : hiérarchisation des vœux par les candidat.e.s et création des places manquantes (comme demandé dans le texte rédigé par les personnels en lutte de Nanterre : « There is an Alternative : un autre Parcoursup est possible »). Et nous revendiquons notre droit en tant qu’ATER, doctorant.e.s contractuel.le.s, vacataires, jeunes chercheurs.euses, membres à part entière de l’équipe enseignante, de participer aux décisions qui concernent la vie de l’université. 
 
Pour que nos revendications soient satisfaites nous nous déclarons en grève : rétention de notes notamment du contrôle continu, non-surveillance des examens, et cessation de toutes les charges administratives. 
 
Nous nous inscrivons donc dans l’appel des précaires de l’enseignement supérieur et de la recherche. Nous appelons à une mobilisation d’ampleur les 16, 22 et 25 mai de toutes les personnes concernées par la survie de ce service public. Nous serons particulièrement attentifs.ives au discours du Président  Macron sur l’avenir de ce service. 
 
Nous appelons les titulaires à nous rejoindre dès aujourd’hui dans la grève et le 25 mai dans la rue
 
 
[Total signataires  et personnes"souhaitant nous rejoindre" 15 mai 2018 à 17h : 94]
 
 
Les signataires : 68
 
Myriam Ahnich, doctorante contractuelle science politique, ISP, UFR DSP 
Astrid Akopian, doctorante contractuelle histoire du droit, Chad, UFR DSP
Sabrina Alzais, doctorante en droit social, Irerp, UFR DSP
Bastien Amiel, vacataire science politique, ISP, UFR DSP
Mauricio Aranda, ATER science politique, ISP,9 UFR DSP
Dounia Benrebai, ATER droit privé, Irerp, UFR DSP
Laetitia Boccanfuso, vacataire, UFR LCE/DSP, CREA
Elsa Bourdier, ATER droit public, Credof, UFR DSP 
Martial Cordelier, doctorant contractuel droit privé, Irerp, UFR DSP 
Margaux Decroix, vacataire science politique, doctorante, ISP,  UFR DSP
Joana Desplat-Roger, doctorante en philosophie, UFR PHILLIA
Sylvie Dumanoir, doctorante droit public, Cedin, UFR DSP
Hugo Dumoulin, doctorant contractuel, UFR PHILLIA, département philosophie
Mégane Erbani, doctorante contractuelle, ISP,  UFR DSP
Paul Faggianelli-Brocart, doctorant contractuel, UFR PHILLIA, département lettres modernes
Delphine Faivre, vacataire droit public, Credof, UFR DSP 
Juliette Farjat, doctorante contractuelle, UFR PHILLIA, département philosophie
Jérémie Ferrer-Bartomeu, ATER histoire moderne, Département d’histoire, UFR SSA
Jean-Philippe Foegle, ATER droit public, Credof, UFR DSP 
Elsa Fondimare, doctorante droit public, Credof, UFR DSP
Adrien Foulatier, ATER droit public, Cedin, UFR DSP
Juliette Froger-Lefebvre, ATER science politique, ISP, UFR DSP 
Antoine Giraud, doctorant histoire du droit, Chad, UFR DSP
Paul Guillibert, doctorant contractuel, UFR PHILLIA,  département philosophie
Lucie Jubert, ATER droit privé, Irerp, UFR DSP 
Pauline Julien, doctorante contractuelle, UFR PHILLIA, département de philosophie 
Mathilde Julla-Marcy, doctorante contractuelle sociologie, ISP, UFR STAPS
Maria Kalogirou, vacataire droit public, Credof, UFR DSP
Michael Koskas, doctorant contractuel, droit public, Credof, UFR DSP
Etienne Lamarche, doctorant en histoire du droit, Chad, UFR DSP
Cécile Langaney, doctorante contractuelle droit privé, Irerp, UFR DSP 
Claire Langlais, doctorante contractuelle, droit public, Credof, UFR DSP
Julie Lavielle, ATER science politique, ISP, UFR DSP
Alexis Larose, ATER droit privé, Cedcace/Irerp, UFR DSP
Mathias Lay-Dufant, ATER droit privé, Cedcace, UFR DSP
Kim Thao Le, doctorante contractuelle histoire du droit, Chad, UFR DSP
Daphné Leroux, doctorante en philosophie, UFR PHILLIA
Boris Leval-Duché, ATER Histoire contemporaine, ISP, UFR SSA
Rachel Lucas, ATER droit public, Cedin, UFR DSP
Mayada Madbouly, doctorante science politique, ISP, UFR DSP
Sophie Malliarakis, doctorante contractuelle, CDPC, UFR DSP
Laurie Marguet, doctorante droit public, Credof, UFR DSP
Elsa Marie, ATER droit public, Cedin, UFR DSP 
Robin Medard Inhilterra, ATER droit public, Credof, UFR DSP
Clément Msika, doctorant contractuel psychologie, Chart, UFR SPSE
Francesco Natoli, vacataire droit public, Credof, UFR DSP
Myriam Paris, ATER science politique, UFR DSP
Melissa Paulet, ATER droit privé, Cedcace, UFR DSP
Florent Parruitte, vacataire science politique, ISP, UFR DSP
Marc-Antoine Pencolé, doctorant contractuel, UFR PHILLIA, département philosophie
Aurélia Peyrical, doctorant.e contractuel.le, UFR PHILLIA, département philosophie
Anthony Pregnolato, ATER science politique, ISP, UFR DSP
Tristan Rouquet, vacataire  science politique, ISP, UFR DSP 
Daria Saburova, doctorante contractuelle, UFR PHILLIA, département philosophie
Nicolas Simonpoli, ATER science politique, ISP, UFR DSP
Rémi Sinthon, vacataire science politique, UFR DSP
Mniaï Soukayna, doctorante contractuelle, CREA, UFR LCE
Nicolas Tardits, doctorant contractuel, ISP, UFR DSP
Victor Thimonier, doctorant contractuel, UFR PHILLIA, département d’arts du spectacle
Lou Thomas, ATER droit privé, IRERP, UFR DSP
Claire Thouvenot, ATER, UFR PHILLIA, département philosophie
Laurent Triboulet, doctorant science politique, ISP, UFR DSP  
Jana Vargovcikova, doctorante science politique, ISP, UFR DSP 
Marina Vidal-Naquet, ATER, UFR PHILLIA, département arts du spectacle
Hortense de Villaine, doctorante contractuelle, UFR PHILLIA, département philosophie
Victor Violier, doctorant science politique, ISP, UFR DSP
Lucie Wezel, doctorante contractuelle, UFR PHILLIA, département philosophie
Zacharias Zoubir, doctorant contractuel UFR PHILLIA, département philosophie
 
APPEL initial très largement signé ensuite !
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article