ça ne gaz plus à l'Elysée !

Publié le par FSC

SOURCE : Le parisien

Le jour où la CGT a coupé le gaz... à l’Elysée

La branche énergie du syndicat assure que le gouvernement a des projets de démantèlement. Elle l’a dénoncé par une brève action coup de poing, sans conséquences.

Si quelqu’un, à l’Elysée, avait prévu ce jour-là de se réchauffer un cordon bleu vite fait sur le gaz pour le déjeuner, il est resté sur sa faim. Jeudi en fin de matinée, et jusqu’en début d’après-midi, le syndicat CGT du secteur Energie a coupé l’approvisionnement en gaz du palais présidentiel.

Cette action coup de poing visait à dénoncer un éventuel projet de démantèlement du service public gaz-électricité. Dans un communiqué, la CGT-Energie a présenté cette action comme une réponse à l’annonce par Emmanuel Macron « de la mise à mort d’EDF et du statut des industries électriques et gazières ».

L’Elysée ayant démenti dans l’après-midi tout projet de démantèlement, Olivier Fegueux, responsable Île-de-France de la CGT Mines-Énergie,s’exprimant sur BFMTV, a réclamé au gouvernement «un dementi écrit » et affirmé qu’il y avait «plus de 150 sites en occupation permanente, jour et nuit et week-end compris, sur l’ensemble du territoire français ».

Dans la soirée, la célébration de la Fête de la musique au Palais de l’Elysée n’a souffert d’aucune coupure...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article