EHPAD du Bariol : lutte contre la suppression du poste de l'infirmière de nuit

Publié le par FSC

TOUJOURS des restrictions et des attaques contre les besoins de santé tandis qu'un pognon de dingue irrigue les barbouzes du régime !

 

*****************

EHPAD du Bariol : l'incertitude nourrit la crainte du personnel et des familles

Le projet de suppression du poste d'infirmière de nuit au sein de l'EHPAD du Bariol, à Pamiers, continue de faire des vagues. Le syndicat CGT et les représentants des familles des résidents sont vent debout contre ce plan. Mais pour la direction du Chiva, «ce poste est une anomalie».

L'affaire du projet de suppression de l'infirmière de nuit sur l'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) du Bariol, à Pamiers, est une illustration des difficultés rencontrées en matière de santé en Ariège. Cette annonce, un peu maladroite, faite en son temps par la direction, d'une possible suppression à terme de ce poste, a mis le feu aux poudres. Tant auprès d'une partie du personnel, réunie derrière le drapeau de la CGT, que des familles des pensionnaires.

En fait, «l'infirmière – ou l'infirmier – est toujours là», assure Jean-Marc Viguier, le directeur du centre hospitalier des vallées de l'Ariège (Chiva), mais la menace de disparition soude tous ceux qui s'y opposent. Ce poste, selon la direction de l'hôpital, «est une anomalie. Car la loi n'oblige pas à avoir une infirmière de nuit dans les EHPAD».

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article