TARBES : Macron fuit la confrontation avec les salariés

Publié le par FSC

Tandis qu'il organise sa communication à coups de verrouillages des images à diffuser,  et de verrouillages de quartiers entiers, Macron refuse de rencontrer ceux qui contestent sa politique.

La monarchie en effet ne reconnaît que des sujets passifs à sa dévotion !

 

*******************

SOURCE : La Dépêche

La CGT a organisé un rassemblement, ce jeudi matin, à 8 heures, place Verdun, à Tarbesà l’occasion de la venue du président de la République, Emmanuel Macron.


"Une politique dure qui accroît les inégalités"

Environ une centaine de personnes a convergé place Verdun. Le cortège a tenté de rejoindre la préfecture où le président a passé la nuit. En vain. Les forces de l’ordre - la police locale renforcée par deux compagnies de CRS (140 hommes) du Vaucluse - avaient bloqué le quartier de la préfecture. Bloqués rue Abbée-Torné, puis rue de la Victoire, les manifestants ont tenté de passer par la rue Georges Lassalle pour rejoindre la préfecture. Ils se sont à nouveau heurtés aux policiers et ont rejoint la rue Ramond, à hauteur de L’épicerie. Il n’y a eu aucun débordement.

Des prises de paroles ont ensuite eu lieu. « Au-delà du contexte politique actuel, on veut souligner la politique très violente menée par le gouvernement contre les salariés, les retraités, la société en général. Cette politique dure accroît les inégalités », explique José Navarro, secrétaire départemental-adjoint de la CGT. « Nous voulions voir M. Macron pour qu’il écoute ceux qui ne sont rien, qu’il sorte des bains de foule organisés à Bagnères afin d’avoir avec lui un débat contradictoire », poursuit le cégétiste.

 

Vers 9 heures, le président Macron a quitté la préfecture de Tarbes pour rejoindre Bagnères et débattre avec les agriculteurs avant de prendre de la hauteur au pic du Midi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article