Saint-Amand-les-Eaux, grève des salariés d’Outinord pour les conditions de travail ... la dignité !

Publié le par FSC

Ce vendredi, selon la CGT, 80 salariés sur 240 ont débrayé, pour manifester leur « ras-le-bol » quant à leurs conditions de travail. Un de leurs collègues venait d’être mis à pied à titre conservatoire : jeudi, il était allé uriner en dehors de ses heures de pause, la direction n’aurait pas apprécié.

 

«  Les gars en ont marre d’être pris pour des fainéants  », confie Laurent Boitel, secrétaire CGT au CSE (1). Ainsi explique-t-il «  le ras-le-bol  » qui a poussé les salariés à faire grève dès le matin, se regroupant devant l’entrée. «  Ils n’étaient que 10 sur 90 ouvriers, des intérimaires notamment, à rentrer pour travailler. Des personnels de bureau nous ont également soutenus  ».

Depuis quelques années, les débrayages se multiplient à Outinord, le dernier datant de fin juin. Il s’agissait ce vendredi de dénoncer «  les conditions de travail et les négociations annuelles sur les salaires qui n’aboutissent à rien », explique le délégué.

Il évoque aussi l’événement qui a mis le feu aux poudres : un salarié a été mis à pied pour deux semaines à titre conservatoire. Mardi, la direction lui aurait reproché d’être allé aux WC en dehors des heures de pause. La CGT crie à « l’acharnement  ». Le salarié aurait-il eu des mots ou des gestes déplacés à l’encontre de la contremaître qui l’a sermonné ? Non, assure le représentant syndical, mais nous ne sommes pas parvenus à joindre la direction pour corroborer cette version.

(1) comité social et économique, qui fusionne toutes les instances en entreprise depuis la réforme Macron.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article