MARSEILLE : beaucoup de monde le 9 octobre n'en déplaise à la presse du système !

Publié le par FSC

SOURCE : La Marseillaise

Les manifestants ne veulent pas traverser la rue, mais l’envahir !

 

 

À Marseille

 

« La rue, on ne va pas que la traverser, on va l’envahir », entendait-on avant le départ de , au Vieux-Port. Cette dernière était, pour beaucoup, une réussite à Marseille. Les salariés du privé, comme du public, retraités et étudiants étaient présents en masse. 40 000, selon les chiffres de la CGT. Tous avaient cette volonté de défendre le progrès social face à un gouvernement qui attaque tous les pans les plus fragiles de la société. « Tout ce qui faisait la richesse de la France, son système de santé, sa protection sociale est entrain de disparaitre », explique Virgine Cassignol, de l’union locale Marseille Sud. Une mobilisation interprofessionelle, intersyndicale et intergénérationelle qui démontre la colère qui gronde chez les Français.

« On a moins entendu des : « à quoi ça sert  ? » par rapport à d’habitude », confie une militante Sud-Solidaire. Philippe, militant CGT et retraité, partage cet avis :« Il y a plus de monde qu’aux dernières mobilisations, on est motivé en voyant tout ce soutien ». Le mouvement social est de retour, plus uni qu’au printemps dernier. En tête de cortège, l’on retrouvait la CGT, très revendicative avec des centaines de militants de plusieurs secteurs. Hospitaliers en lutte, dockers, agents territoriaux, salariés des télécommunications ou de l’énergie, la liste est non exhaustive. L’hymne « Bella ciao » et le chant de l’OM « Aux armes » étaient repris par les militants dans une ambiance joyeuse et dansante, alimentée par quelques fumigènes. La FSU suivait la CGT, de même que Sud-Solidaires. Les salariés des McDo étaient, avec les postiers, les porte-drapeaux de Solidaires,

De son coté, Force Ouvrière devait rejoindre, en cours de manifestation, le cortège des autres syndicats. ça n’a pas été le cas. Parti de l’ancienne bourse du travail comme à l’accoutumée, le syndicat a manifesté à part. Les agents territoriaux étaient nombreux, à tel point qu’il fallait « rapidement intégrer le cortège avant leur arrivée » pour leurs camarades syndicalistes.

Dans l’ensemble des cortèges, les retraités étaient présents en masse. Hausse de la CSG, pensions de retraite au rabais, le ras-le-bol des retraités dure depuis des semaines maintenant. Ils réclament une loi rectificative concernant les mesures qu’ils ont subies. C’est d’ailleurs leurs organisations qui avaient défini cette journée de mobilisation en premier lieu, avant d’être rejoints par les syndicats.

Le Parti communiste était présent au sein de la manif’ alors qu’un groupe de la France Insoumise clôturait le cortège.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article