Syndicats MEDEF même combat ? !!!

Publié le par FSC

La presse en fait des gorges chaudes.

Des réunions secrètes auraient eu lieu depuis le mois de juillet entre les dirigeants des principales centrales syndicales dont la CGT et les organisations patronales dont le MEDEF.

Le Conseil Economique et Social (CESE) servant comme il se doit aux institutions de collaboration de classe de lieu de rencontre.

Pourquoi ces rencontres et pourquoi ce secret ?

Soit-disant pour faire front commun face à la politique du pouvoir ignorant les corps intermédiaires !

Ah bon ?

Parce-que le MEDEF et son nouveau président, Geoffroy Roux de Bézieux serait en désaccord avec la politique menée par Macron ?

Sur quoi donc ?

Sur la remise en cause de l'indemnisation du chômage ? sur la contre-réforme des retraites ? Sur la mise en concurrence généralisée des travailleurs ? Sur les privatisations prévues d'ATP, de la Française des jeux ? Sur la casse des services publics, de l'école, de l'Université qui ouvre un boulevard aux profits du privé ?

ALLONS DONC !

C'est Challenges à sa manière qui éclaire les magouilles auxquelles nous avons à faire : il s'agit d'une mise en scène d'une soit-disant opposition à Macron en alliance avec le patronat pour mieux faire avaliser la casse de notre modèle social !

LA comédie de l'opposition entre le nouveau patron du MEDEF et Macron

copains comme cochons !

 

Tout cela au nom de la "protection" du dialogue social si cher à la jaune CFDT !

Macron servant de repoussoir pour mieux justifier la mise en place d'un "dialogue social" patronné par le MEDEF ... et Laurent BERGER. Le pouvoir à la manoeuvre en arrière plan!

On comprend alors le sens de la lettre commune des dirigeants syndicaux au MEDEF quémandant un calendrier fondé sur le "dialogue social", que de plus en plus de structures et de militants de la CGT condamnent avec raison publiquement.

Le secret des réunions de cet été étant en totale contradiction et avec les nécessités de la lutte, et avec l'exigence de transparence, et avec la responsabilité collective des instances syndicales ... en un mot, avec la démocratie.

On voudrait discréditer le mouvement syndical qu'on ne s'y prendrait pas autrement !

 

C'est pourquoi cette entreprise doit être fortement dénoncée et condamnée!

 

**************

CHALLENGES du 9 juillet 2018

... Le MEDEF reparti vers une drôle de guerre

En même temps, le nouveau président des patrons devra soutenir ou pas, les nouvelles orientations d‘un président de la République « business Friendly », mais le fait que celui-ci soit catalogué comme président des riches est un réel handicap pour le MEDEF. Si Geoffroy Roux de Bezieux soutient une mesure gouvernementale favorable aux entreprises, il la discrédite dans l’opinion publique car, hélas, les jeux de rôle demeurent. C’est donc d’un véritable talent diplomatique dont il devra faire preuve ... pas sûr que ce soit en quoi il excelle. En même temps, c’est le cas de le dire, il faudra négocier avec les syndicats qui eux ne changent pas d’un iota, accrochés à leur idéologie, refusant un monde qui se transforme et fustigeant mondialisation et concurrence ; c’est ce qui s’appelle le dialogue social (à quelques exceptions faites)....

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article