Les idées progressistes font une percée aux États-Unis pour les élections de mi-mandat

Publié le par FSC

SOURCE : France 24

 

Aux États-Unis, le socialisme est longtemps resté un terme menaçant, car synonyme de communisme. Mais aujourd'hui, les candidats aux idées très progressistes n’hésitent plus à réclamer une réorientation à gauche du Parti démocrate.

Samedi 21 juillet, une journaliste du site d’informations ultra-conservateur Daily Caller assiste à un meeting de la nouvelle star de la gauche américaine : Alexandria Ocasio-Cortez, en campagne pour les élections de mi-mandat de novembre. "J’ai vu quelque chose de vraiment terrifiant", écrit la reporter. "J'ai vu à quel point il serait facile, si je n'étais pas si certaine des fondements et de l'histoire de notre nation, d'être séduite par les paroles populistes lancées depuis la scène."

Ces quelques lignes empreintes de cynisme sont révélatrices de l'évolution des mentalités aux États-Unis ces dernières années. Dans un pays où le capitalisme est roi, le socialisme, qui a longtemps renvoyé pour de nombreux Américains aux pires aspects du communisme en URSS, est de moins en moins tabou. Un sondage Gallup publié en août montre que pour la première fois depuis qu’une telle étude existe, les démocrates ont une meilleure image du socialisme que du capitalisme. C’est d’ailleurs un peu moins la vision du socialisme qui a changé (57 % des démocrates en pensent du bien en 2018, contre 53 % en 2010) que celle du capitalisme : 53 % des démocrates en avaient une bonne opinion en 2010, contre seulement 47 % aujourd’hui.

SUITE :

http://Le socialisme fait une percée aux États-Unis pour les élections de mi-mandat


  •  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article