Demande d’interdiction des lanceurs de balles de défense au Conseil d’État : audience le 30 janvier

Publié le par FSC

 

 
SOURCE : le site confédéral de la CGT
 

La dernière manifestation du 26 janvier pendant laquelle un gilet jaune a, de nouveau, été gravement blessé à un œil par un lanceur de balle de défense (LBD) nous fait, encore une fois, la preuve que ces armes sont extrêmement dangereuses pour les manifestants. Le débat sur l’interdiction des LBD prend, enfin, une ampleur que le Conseil d’État ne peut ignorer...
La dernière manifestation du 26 janvier pendant laquelle un gilet jaune a, de nouveau, été gravement blessé à un œil par un lanceur de balle de défense (LBD) nous fait, encore une fois, la preuve que ces armes sont extrêmement dangereuses pour les manifestants.
Le débat sur l’interdiction des LBD prend, enfin, une ampleur que le Conseil d’État ne peut ignorer.
Il est donc urgent que ce dernier fasse droit à l’Union départementale CGT de Paris, la Confédération CGT, la Ligue des Droits de l’Homme, le syndicat de la Magistrature (SM) et le  syndicat des Avocats de France (SAF) de faire interdire l’utilisation des LBD par les forces de l’ordre.
Ce recours s’appuie, notamment, sur le rapport du Défenseur des droits qui a mis en lumière, après investigation, la dangerosité des LBD et a recommandé d’en interdire l’utilisation.
Nous espérons d’ailleurs une intervention du Défenseur des droits sur notre recours.
L’audience se tiendra mercredi 30 janvier, à 15h, au Conseil d’État.
Sa décision sera capitale car il est grand temps que tous les militants et tous les citoyens puissent participer sereinement aux prochaines manifestations des 2 et 5 février.

Montreuil, le 29 janvier 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zamicel 31/01/2019 08:56

Il faut cette interdiction, mais demain cela nous paraitra de l'enfantillage :
 Le retour des djihadistes français :
« Tous ces djihadistes qui rentrent vont remettre au goût du jour les idées de certains à faire des attentats au près de nombreuses personnes non fichés. Ils sont plus d'une centaine à rentrer (plus les enfants), mais combien les attendent en France pour les prendre comme exemple. Attentats puissance mille ? Que vont ils déclencher ? Des attentats à «pas cher» extrêmement disparates, extrêmement difficiles à anticiper ou à contrôler.
Trois / quatre mois après les retours auront lieu les premiers incidents. A partir de l'automne ce sera animé. Une vague, une série, en réalité un tsunami d'attentats. Évaluez la proportion. L'Espagne sera touchée aussi par vague française. Barcelone, Madrid, en Andalousie. »
« L’état français pas apporté de solution, le chef n'a pas anticipé en un an et demis. Les têtes de l’exécutif actuel, ceux qui sont aux affaires, ceux qui vont les ramener, seront tenus pour responsable. Ce qui provoquera un grand renouvellement de la classe politique en deux ans. »
« Celui qui va faire la guerre, la plus grande guerre. La faute à … .
La plus grande faute à … : il s'enterre volontairement.
Il ouvre la boite de Pandore. Ce va tout chambouler.
Il devra des comptes à l'humanité.
C'est fin 2019 que cela va vraiment commencer à péter. »
Médiumnisation N°=105, Amandine Roy Médium
https://www.youtube.com/watch?v=-6IeVTFdZ7s