L'attaque infamante contre Annie Lacroix-Riz : une première mise au point ce samedi

Publié le par FSC

 

Suite aux protestations d'ampleur contre les accusations formulées dans un document interne de la CGT à l'encontre d'Annie Lacroix Riz, dans une démarche personnelle Philippe Martinez lui a fait part d'excuses.
 
Nous en prenons acte !
Ci-après Annie fait état de sa première réaction à cette démarche.
 
Nous y reviendrons comme de manière plus large, sur le contenu de cette fiche 17 et ce qu'il révèle, destinée à la formation des cadres de la CGT.
 
***********

Chers camarades,

Je viens de recevoir du secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, un coup de fil personnel d’excuses, qui, m’a-t-il annoncé, seront notifiées officiellement par la CGT lundi 14 janvier 2019. J’ai eu ce soir l’assurance formelle que le texte ignominieux de la « fiche n° 17 », document théoriquement affecté à la formation des cadres de la Confédération, et dont le secrétaire général m’assure ignorer l’origine, sera également retiré lundi.

Philippe m’a également précisé qu’il n’avait pas l’habitude de régler les désaccords idéologiques par de telles méthodes.

J’en prends acte, et demande évidemment à tous les sites amis d’annoncer cette démarche, qui sera naturellement rendue également publique sur mon site. De la même façon, sera annoncé le texte public de la CGT, que j’essaierai de communiquer dès réception, sachant que je serai alors absente, pour plusieurs jours, de mon bureau (et de mon ordinateur).

Je remercie chaleureusement les innombrables correspondants, cégétistes notamment, qui m’apportent leur soutien et montrent qu’ils connaissent ma véritable position, dimension scientifique incluse, à l’égard de la Confédération et de ses luttes.

 

Fraternellement à tous,

Annie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Richard PALAO 12/01/2019 17:10

pour ma part et en corelation avec le glissement reformiste de la direction de la CGt et son ancrage europeiste je crois que cette saloperie a ete effectuee a l insu de son plein gre de P MARTINEZ , ce n est pas d ailleurs la premiere fois qu il est contraint d effectuer un retropedalage sous la pression de la base restee saine...
la direction de la CGt si elle veut rester credible doit rechercher et sanctionner le ou les coupables de cette ignominie
richard PALAO
membre CE de l UL ORLEANS