La Courneuve : la CGT réoccupe l’ancienne boutique EDF contre les abandons de service public !

Publié le par FSC

 

Les locaux ont été vidés de leurs meubles, mais les syndicalistes ont repris possession des lieux.
Le bras de fer n’est pas terminé, autour de l’ancienne boutique EDF de La Courneuve. Les militants de la CGT Energie 93, soutenus par plusieurs élus locaux, ont repris possession des lieux ce lundi. Des locaux qui paraissent bien nus désormais, puisque le fournisseur d’électricité l’a vidé « de tous ses meubles et accessoires », selon la CGT, dans la nuit du 3 au 4 janvier dernier.

« Allez, on se réinstalle ! » Ce lundi après-midi, les syndicalistes ont disposé tables et chaises au sein de l’ancien point d’accueil, le dernier du genre en Seine-Saint-Denis, officiellement fermé en mars 2018.

Occupé depuis le 14 novembre par la CGT, il s’est transformé en boutique « sauvage ». Les syndicalistes y ont reçu et conseillé plus de 540 usagers en un mois, et s’apprêtent à reprendre du service dès mardi. La plupart sont pourtant techniciens d’Enedis (filiale d’EDF, en charge de la distribution d’électricité). S’ils ne peuvent accéder aux dossiers des clients EDF, ils peuvent cependant téléphoner et faire les démarches pour eux. « Et on va continuer, pour montrer qu’il s’agit d’une action d’utilité publique, répète Romain Rassouw, responsable CGT. Les services publics ont besoin d’un accueil social, de proximité. »

Une pétition de 1 100 signatures


Une pétition réclamant la réouverture officielle de cette boutique a déjà reçu 1 100 signatures. Et plusieurs élus ont marqué leur soutien, dont la députée communiste Marie-George Buffet et la députée France Insoumise Sabine Rubin. Toutes deux viennent d’écrire au PDG du groupe EDF, pour lui demander d’étudier à nouveau la situation de cette agence.

Mais EDF réagira-t-elle ? En décembre déjà, une porte-parole se contentait de noter que les locaux « n’abritent plus de boutique EDF depuis six mois ». Elle a depuis résilié son bail. Il s’agissait d’une sous-location auprès d’Enedis, locataire en titre de l’ensemble du bâtiment, propriété d’une société d’investissement.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article