Face aux menaces d'intervention de TRUMP la résistance s'organise au Vénezuela !

Publié le par FSC

 
Le Venezuela n'a pas besoin de l'aide humanitaire des Etats-Unis  Parti socialiste unifié du Venezuela
 

 

 
SOURCE le site de Nicolas Maury

Diosdado Cabello, Premier vice-président du Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV), a déclaré que le Venezuela n'a pas besoin de l'aide humanitaire des Etats-Unis, ce prétexte à une invasion militaire, mais à besoin de la levée du blocus imposé contre le Venezuela pour que ce dernier puisse acheter, sans entrave, des médicaments et de la nourriture .

e Premier vice-président du Parti Socialiste Unifié du Venezuela (PSUV), Diosdado Cabello, a déclaré que "le Venezuela n'a pas besoin d'aide humanitaire, notre pays demande au monde de nous laisser acheter les médicaments et la nourriture dont le peuple vénézuélien à besoin. " Rajoutant "qu'ils nous menacent d'une invasion déguisée en aide humanitaire". 

Diosdado Cabello rappelle que 12.000 tonnes de produits alimentaires sont distribués par l'intermédiaire des comités locaux d'approvisionnement et de production (CLAP) dans la région des Andes. 

Les forces révolutionnaires vont défendre le processus socialiste promu par Hugo Chávez, et cela malgré les menaces proférées par Washington et ses alliés internationaux. 

Diosdado Cabello a évoqué l'expulsion des député.e.s qui ont tenté d'entrer illégalement dans le pays à une invitation de l'Assemblée nationale. 

"Il a des eurodéputé.e.s, parmi eux des espagnols qui croient que le Venezuela est une colonie et sont venus donner des ordres; Des eurodéputés dénoncés pour corruption en Espagne".
 

****************

De son côté le Parti communiste du vénezuela appelle à dissoudre l'Assemblée nationale putschiste et parmi un ensemble de mesures de défense et de caractère social le mouvement syndical et ouvrier défendre ses droits et contre l'agression impérialiste.

 

 Nous réaffirmons notre analyse menée depuis des mois et invitons l'ANC (Assemblée nationale constituante) de dissoudre immédiatement l'Assemblée nationale (putschiste), parce que dernière est devenue l'instrument de la conspiration et de l'agression impérialiste de la droite mondiale contre notre peuple. 

✔ Nous proposons à l'ANC (Assemblée nationale constituante) de convoquer de nouvelles élections dans l'année pour redonner une légitimité à ce pouvoir public qui est aujourd'hui corrompu par la droite impérialiste au service de l'agression contre le peuple vénézuélien. 

✔ Nous avons demandé à l'ANC (Assemblée nationale constituante) de réformer la loi organique sur les processus électoraux afin de sauver deux principes fondamentaux ; la représentation proportionnelle et l'égalité de participation de toutes les organisations politiques avec un financement public aux partis politiques. 

✔ Nous appelons à la formation de conseils patriotiques populaires, des instances de base pour défendre les intérêts de la patrie bolivarienne et du peuple vénézuélien face à l'ingérence impérialiste. 

✔ Nous saluons l'immense soutien solidaire aux luttes du peuple vénézuélien et aux travailleurs-travailleuses exprimés par les mouvements progressistes, démocratiques, populaires et révolutionnaires du monde, qui ont condamné l'agression impérialiste, tout comme le déploiement important de la solidarité internationale et le rôle que jouent les partis communistes et les ouvriers du monde ainsi que leurs jeunesses face à l'agression impérialiste. 

✔ Nous appelons tout le peuple, la classe ouvrière, les paysan.ne.s, les jeunes, les femmes, les peuples autochtones, les courants militaires patriotiques, les croyants et les non-croyants, à la plus large unité patriotique, démocratique, populaire et révolutionnaire pour consolider les forces internes du Venezuela au niveau continental et mondial, et ainsi contrecarrer la prétention de l'impérialisme américain. 

✔ Nous appelons à relancer les initiatives et les rencontres avec diverses organisations du mouvement populaire, de même à relancer les réunions avec des organisations nationales et les courants chavistes de base, qui sont identifiés avec la proposition d'une grande unité, patriotique, démocratique, populaire et révolutionnaire. Et ainsi frapper les alliés de l'impérialisme qui agissent sur le territoire vénézuélien. 

✔ Le PCV appelle à confisquer les biens des traîtres, les propriétés de ceux qui, dans notre pays, se sont mis au service de l'intervention, de la guerre et de l'agression impérialiste, qui s'attaquent à la constitution, aux lois de la République et au droit international. 

✔ Le PCV appelle à la mise en place d'un contrôle ouvrier et paysan, comuneros (des communes) et populaire aux processus de production et de distribution. 

✔ Le FNLCT (Frente Nacional de Lucha de la Clase Trabajadora), la CCTCV et divers courants du mouvement ouvrier et syndical, convoquent pour ce 21 février, au théâtre cantaclaro, à 9 h, une rencontre nationale du mouvement ouvrier syndical classe pour défendre ses droits et contre l'agression impérialiste. 

✔ Nous insistons sur la mise en place d'une politique des prix sous contrôle ouvrier et populaire, ainsi que sur la nationalisation des banques et des secteurs financiers. 

✔ Nous appelons à un programme d'urgence économique, social et politique sous le contrôle et la participation ouvrier, paysan, comuneros et populaire. 

✔ Nous prévenons le peuple vénézuélien de ne pas se laisser manipuler par la droite vénézuélienne et nous dénonçons la nouvelle provocation qui se prépare de la part de la droite et de l'impérialisme américain pour justifier une intervention militaire. 

¡NO AL GOLPE IMPERIALISTA! 
¡FUERA YANQUIS!
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

ouddlnpdvw 03/12/2019 00:38

It should be one-hundred-three.