Gilets jaunes, Union Européenne, capitalisme : et la CGT dans tout ça ?

Publié le par FSC

Une analyse du FSC :

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Méc-créant 12/02/2019 20:43

Le mouvement des gilets jaunes est clairement révélateur de décennies de vide politique, intellectuel, syndical et de soumission idéologique des dirigeants, tous européistes accomplis. On évoque souvent avec raison "l'institutionnalisation" des syndicats (et des partis politiques) mais on oublie régulièrement d'y associer la "financiarisation" inhérente qui l'encadre. L'UE et l'Etat, financent organisations syndicales et politiques. Cela ne peut être sans répercussion sur les orientations de ces organisations. J'ai pourtant le souvenir d'un G. Marchais refusant, dans un premier temps, le financement des partis par l'Etat, en évoquant le danger que cela représentait, en particulier pour les courants contestataires et anticapitalistes qui risquaient fort de se retrouver avec un fil à la patte...des idées et des positions à défendre. Mais par la suite le "réalisme financier" l'a emporté...et s'est installé sans contestation...
Méc-créant.

richard palao 12/02/2019 17:17

je partage l analyse du FSC mais qu est ce qui vous fait croire que le prochain pourra changer la donne ? a ce jour je ne vois pas les premices d une opposition en construction alors que la direction sortante travaille deja dans les instances locales regionales et nationales pour envoyer au congres des delegues a sa botte