déclaration de solidarité internationale du 21ème congrès du syndicat des travailleurs cubains !

Publié le par FSC

21ème Congrès de la Centrale des Travailleurs-travailleuses de Cuba : Déclaration de solidarité internationale

 

 
REPRIS du site de Nicolas Maury :
 
Le 21ème Congrès de la CTC c'est tenues dans un contexte international caractérisé par l'impact continu de la crise intégrale du système capitaliste sur les travailleurs-travailleuses et les peuples ; l'avancée de la droite et les relations des États-Unis au niveau mondial, notamment à l’égard de notre pays, marquées par une offensive contre la Révolution et les forces de gauche du continent, essentiellement le Venezuela, la Bolivie, le Brésil et le Nicaragua. 

La Centrale des travailleurs-travailleuses de Cuba, les syndicats et les travailleurs-travailleuses cubain.e.s soutiennent avec détermination les peuples qui luttent pour la défense de leur souveraineté, de leur autodétermination et des droits consubstantiels à l’être humain, tels que l'emploi, l'éducation, la santé et la sécurité sociale. 

Nous reconnaissons l'unité en tant que principe des forces en faveur d'une intégration fondée sur la collaboration et la solidarité, en faveur du développement économique et social des nations. 

Dans ce contexte, nous, délégués et invités à ce Congrès DÉCLARONS : 

PREMIÈREMENT : Remercier la solidarité et la coopération reçues de la part d’organisations syndicales du monde entier, quelle que soit leur affiliation régionale ou internationale. 

DEUXIÈMEMENT : Condamner fermement la loi Helms Burton en tant qu'expression des tentatives d'annexion et d'ingérence contre notre pays et solliciter le soutien des organisations amies pour dénoncer son caractère extraterritorial, notamment du Titre III. 

TROISIÈMEMENT : Exiger depuis nos collectifs de travailleurs-travailleuses au Gouvernement des États-Unis de mettre un terme au blocus économique, commercial et financier, génocidaire et cruel, injustement imposé à notre peuple héroïque et la restitution du territoire occupé illégalement à la base navale de Guantanamo. 

QUATRIÈMEMENT : Renforcer le travail avec des organisations syndicales de tous les continents pour articuler une plate-forme de lutte permanente contre l'impérialisme et pour la paix mondiale. 

CINQUIÈMEMENT : Exiger la fin du harcèlement impérialiste contre la Révolution bolivarienne et ratifier le soutien au peuple chaviste et au gouvernement légitimement élu de Nicolas Maduro Moros. 

SIXIÈMEMENT : Coordonner des actions depuis les organisations syndicales pour exiger la libération de Luis Inacio Lula da Silva, prisonnier politique du néolibéralisme dans la région. 

SEPTIÈMEMENT : Ratifier notre soutien à l'intégration de l'Amérique latine et des Caraïbes. 

HUITIÈMEMENT : Exprimer notre solidarité permanente envers les travailleurs-travailleuses qui luttent quotidiennement pour transformer les conditions de travail désavantageuses auxquelles le capitalisme les a condamné.
 

Dans le contexte du 60ème anniversaire du triomphe de la Révolution et du 80e anniversaire de la fondation de la Centrale des travailleurs-travailleuses de Cuba, nous réaffirmons l'engagement des travailleurs-travailleuses cubain.e.s à continuer à offrir notre solidarité et nos échanges prolétariens avec tous les peuples du monde. 

La Havane, le 24 avril 2019. « Année 61 de la Révolution »
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article