VENTE des BARRAGES : STOP !

Publié le par FSC

La grande braderie macronienne des biens publics continue !
Il est temps de dire STOP !
La transition énergétique comporte l'exigence d'un véritable service public de l'énergie et non le bradage au privé des richesses nationales !
 
****************
SOURCE : Centre Presse Vienne
 

 

 

Mobilisation contre la vente des barrages


Une chaîne humaine sur le viaduc de l'Isle-Jourdain a matérialisé hier samedi l'opposition à la privatisation des ouvrages hydroélectriques d'EDF.
La chaîne humaine des manifestants a été menée depuis l'ancienne gare de l'Isle-Jourdain jusqu'au viaduc par Pierre Gourlemon, maire du Vigeant et ancien hydroélectricien.
La chaîne humaine des manifestants a été menée depuis l'ancienne gare de l'Isle-Jourdain jusqu'au viaduc par Pierre Gourlemon, maire du Vigeant et ancien hydroélectricien.
sdelannoy
N ous sommes ici réunis car nous refusons que les ouvrages hydroélectriques d'EDF deviennent une pompe à fric pour des actionnaires du privé, scandait Jean-Paul Dampuré hier après midi à l'Isle-Jourdain. Réunies devant l'ancienne gare désaffectée de l'Isle-Jourdain, près de 220 personnes venues de la Vienne et de la Haute-Vienne ont applaudi le responsable régional de la CGT Énergies.

A l'initiative d'un collectif pour la « défense des barrages hydroélectriques de la Vienne et pour un service public de l'énergie », des maires du Sud-Vienne, des militants du PCF, du Front de gauche et de la CGT se sont mobilisés hier pour s'opposer à l'injonction européenne faite à la France de privatiser ses ouvrages hydroélectriques. Le clou final en a été une chaîne humaine mise en place sur le viaduc de l'Isle-Jourdain.

Une pétition pour éviter le transfert au secteur privé

Christian Zielinski, porte-parole du collectif, soulignait que 2.000 signatures avaient été recueillies sur la pétition mise sur internet et des versions papier se trouvaient dans les commerces et services publics de l'Isle-Jourdain. Cette commune a sur son territoire trois des quatre ouvrages hydroélectriques que compte la Vienne.


Dominique Pani, sur la liste du PCF aux prochaines élections européennes, dénonçait une « désaffection du service public » que constitue ce projet. Jean-Paul Dampuré indiquait qu'un mot d'ordre national de grève était lancé par la CGT Énergies pour le mercredi 10 avril, date de la présentation au comité central d'entreprise d'EDF de la réorganisation de l'hydraulique, vu comme un prélude à sa privatisation.

(1) Sur change.org: « Barrages hydroélectriques : un bien commun, non à leur privatisation ! »

 
******************
 
SOURCE : Centre Presse Vienne
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article