Laurent Berger à la tête de la CES

Publié le par FSC

Il arrive que de divers côtés, on nous accuse à propos de la CES d'exagérer, de porter des accusations qui ne seraient pas totalement fondée, contestant par exemple qu'elle soit une véritable structure syndicale mais bien davantage une institution dépendante de l'Union européenne.
Eh bien, c'est le Monde pourtant soutien récurrent et de l'UE et du syndicalisme d'accompagnement qui à sa manière le dit, en reconnaissant que :
 
"créée en 1973, la CES, dont le rôle est de représenter les intérêts des travailleurs auprès des institutions de l'UE"
On a bien lu : le rôle de la CES n'est pas d'organiser la lutte des travailleurs contre le patronat ou l'état patron mais de se poser en quelque sorte en médiateur vis-à-vis des institutions européennes par ailleurs bailleur de fond de ladite CES.
Autant dire que les travailleurs n'ont rien à attendre de cette structure pas plus que de l'illusoire" Europe sociale"
 
Pas plus qu'il ne faille attendre quoi que ce soit de la présidence de Laurent Berger qui entend bien poursuivre dans les orientations ... qui n'ont produit le moindre résultat!
 
L. Berger :
 
 
« Il faut une CES offensive et réinterroger notre stratégie syndicale à l'égard des travailleurs européens, affirme M. Berger au Monde. Les orientations sont bonnes, mais il faut les mettre en oeuvre en partant du réel. »
 
____________________________
 

 

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bigdid 27/05/2019 20:46

ouai qu est ce qu on fait dans cette organisation???
Les accords de circonstance on peut eventuellement comprendre en france mais pas
besoin de s embourber dans une confe europenne dont le president"" vous dites bien
president" est berger le suppot de qui on sait