Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

NÎMES CGT et Parti communiste alertent sur les fermetures de postes pendant la saison estivale

Publié le par FSC

SOURCE : http://www.objectifgard.com/2019/07/25/nimes-cgt-et-parti-communiste-alertent-sur-les-fermetures-de-postes-pendant-la-saison-estivale/

 

 

Devant La Poste Beausoleil à Nîmes des membres de la FAPT, des retraités, et, à droite Denis Lanoy, secrétaire du Parti communiste français pour la section de Nîmes. Peu de monde mais une grande détermination sous un soleil de plomb (photo Véronique Camplan)
 
 
Mercredi, des membres de la FAPT (Fédération CGT des salariés des activités postales et de télécommunication), des retraités et Denis Lanoy, secrétaire du Parti communiste français pour la section de Nîmes, venu en soutien, s'étaient rassemblés devant la poste de Beausoleil, contre la fermeture estivale de plusieurs bureaux.
 
Plusieurs bureaux de Postes sont menacés de fermetures estivales à Nîmes, Beausoleil, Saint-Césaire,  Valdegour et le Mas de Mingue. Certains, comme celui de Beausoleil, sont frappés d'une fermeture tous les après-midi, la fermeture est totale au Mas de Mingue et à Saint-Cézaire par exemple.
 
D'après les syndicats, ces  fermetures temporaires amorcent, la suppression de nombreux bureaux, un signe fort  de  la politique future de gouvernance de  l'entreprise. "La Poste se place dans une logique non plus de services public, mais de rentabilité", constate Lionel Clément, secrétaire départemental de la CGT FAPT.  Elle prévoit par exemple d'en supprimer 2871 d'ici 2023, tout en augmentant le nombre de point relais.
 
Une politique, qui selon Lionel Clément, conduira à la perte d'emploi pour certains salariés mais également sera pour les usagers à la fois plus compliquées et moins pratiques. Les point relais ne peuvent assurer tous les services de la Poste. Beausoleil est un quartier pavillonnaire où vivent de nombreux retraités. Tous s'insurgent contre la perte des services de proximité.
 

Les manifestants sont déterminés à faire entendre leur voix pour maintenir les bureaux ouverts bien sûr et aussi pour en améliorer les services. On pourrait par exemple, proposer des ordinateurs à l'accueil et aussi des cabines téléphoniques pour permettre à ceux qui le désirent de passer des communications longues distances. Bref, un retour à un véritable service public qui prenne en compte les attentes de tous en étant présent dans tous les quartiers.

Plus largement la CGT et le PC mettent le doigt sur ce qu'ils jugent être une déliquescence du service public, La Poste bien sûr mais aussi la SNCF et peut-être bientôt les aéroports.

 

Véronique Palomar Camplan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article