Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contre sommet du G7 : mobilisation à Hendaye contre la précarité !

Publié le par FSC

 On notera le titre alarmiste du journal (prise d'assaut) sans doute pour effrayer le citoyen, bien dans le ton général et assimiler tout mouvement social à de la casse.

Ruse récurrente de l'oligarchie pour discréditer toute contestation populaire et faire accepter la répression.

____________________

 

Contre-sommet du G7: le McDonald’s d’Hendaye pris d’assaut par les militants
 
Publié le par Nicolas Gréno.
Vidéo. Contre-sommet du G7: le McDonald’s d’Hendaye pris d’assaut par les militants
Les militants se sont rassemblés, ce jeudi 22 août, devant le parking du fast-food hendayais. NICOLAS GRÉNO

Dans le cadre du sommet alternatif, le syndicat LAB a organisé, jeudi 22 août, une action avec Solidaires et la CGT devant le parking du fast-food, situé dans la zone des Joncaux.

Rassemblés devant le McDonald’s d’Hendaye, trois syndicats  LAB, Solidaires et la CGT – ont tenu à dénoncer la précarité imposée par le géant de la restauration rapide, jeudi 22 août. Prévue aux alentours de 12h30, cette action a mobilisé de nombreux militants qui ont fini par déguster des burgers confectionnés à partir de produits issus de circuits courts.

Pain, viande, salade, tomate. Des burgers ont été proposés devant le parking du McDonald's d’Hendaye. Ils ont été confectionnés avec des produits locaux.
Pain, viande, salade, tomate. Des burgers ont été proposés devant le parking du McDonald’s d’Hendaye. Ils ont été confectionnés avec des produits locaux. CRÉDIT PHOTO : NICOLAS GRÉNO
 
Après les discours, on passe à table. Il y avait plus de monde devant que sur le parking du McDonald's.
Après les discours, on passe à table. Il y avait plus de monde devant que sur le parking du McDonald’s. CRÉDIT PHOTO : NICOLAS GRÉNO

Selon Jeronimo Prieto, du syndicat LAB, le démontage du restaurant de Millau, le 12 août 1999, "a été très important pour le mouvement altermondialiste. Cette action a ouvert les yeux sur les pratiques de la malbouffe. Nous découvrons aujourd’hui de nouveaux scandales menés par les pays du G7 et leurs politiques néolibérales. Nous, syndicats, constatons une précarité permanente. Nous souhaitons dénoncer cette répression."

Cédric, membre de la CGT, entend pour sa part mettre en lumière "la façon dont McDonald’s emploie les gens." Il pointe du doigt les conditions de travail, trop intenses, imposées par la firme américaine. "Je suis étudiant et bosse là-bas. Je sais ce que c’est. Ils en demandent beaucoup trop. Il m’est déjà arrivé de finir à 23h voire minuit alors que je devais normalement rentrer vers 20h ou 21h. Tout le monde connaît ces conditions mais peu de gens se mobilisent pour les changer."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article