FONDAMENTALEMENT POURQUOI LES HOPITAUX VONT MAL ... ET LE 11 SEPTEMBRE !

Publié le par FSC

 

SOURCE : CGT PARIS https://www.cgtparis.fr/2019/08/08/nous-avons-besoin-des-hopitaux-publics-avec-des-moyens-humains-et-materiels-necessaires-pour-repondre-aux-besoins/

 

Nous avons besoin des hôpitaux publics avec des moyens humains et matériels nécessaires pour répondre aux besoins !

Si depuis des années les hôpitaux vont mal, c’est à cause des multiples réformes, lois et restructurations qui ont imposé des fermetures de services, de lits et la modification du financement   – dans une logique néolibérale de rentabilité au lieu de prendre les besoins de la population comme boussole.

Et ce sont les  personnels et les usagers et patients, qui en  subissent les conséquences : surcharge de travail, manque de personnels, manque de temps, manque de matériel, longues attentes pour des rendez-vous, « parqués » voire oubliés sur les brancards dans les couloirs pendant des heures, burnouts…problèmes que la presse fait connaître.

Régulièrement les usagers partagent leurs expériences, dénoncent les manquements tout en soulignant le professionnalisme des personnels

Dans beaucoup d’hôpitaux et services, les personnels avec leurs représentant.es dénoncent les décisions politiques et se battent contre les conséquences néfastes.

Suite à la dégradation d’accessibilité à la médicine en ville, les urgences dans les hôpitaux sont particulièrement exposées avec une affluence de patients qui a doublé en 20 ans.

Dans ce contexte, la grève inédite depuis plusieurs mois et dans plus de 200 services d’urgences n’est que la réponse logique à la situation dégradée devenue insupportable pour les personnels.

La CGT Paris soutient les grèves et actions des services d’urgence comme des autres services qui luttent également pour l’augmentation des salaires, des effectifs et des moyens nécessaires (lit, médicaments, matériel…).

Même si certains services d’urgences à Paris suspendent actuellement le mouvement et grève et utilisent d’autres formes d’actions, rien n’est réglé sur le fond.

Une mobilisation massive, tous services confondus dans les hôpitaux et les EHPAD, peut faire sauter le carcan de la loi de financement de la sécurité sociale qui impose chaque année des plans d’économies lesquels étranglent l’hôpital public.

La CGT Santé Action Sociale appelle l’ensemble du monde hospitalier à une journée d’action le 11 septembre.

8 août 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article