GERS Centre hospitalier : Communiqué CGT, ARS en accusation

Publié le par FSC

SOURCE : https://lejournaldugers.fr/article/36772-communique-de-la-cgt-du-centre-hospitalier-du-gers

 

Suite à la manifestation des personnels du Centre Hospitalier Spécialisé (CHS),  le 2 juillet dernier, à l'ARS 32, deux responsables régionaux, Mr Morfoisse, Directeur Général Adjoint, et Mr Prudhommeaux, Directeur de l'offre de soins, sont venus aujourd'hui à la rencontre des personnels en grève au CHS, à l'appel de la CGT et FO.

Ces deux responsables ayant reçu nos revendications depuis plus d'un mois, nous nous attendions à ce que des réponses claires nous soient apportées ce jour. Rappelons que la situation de notre hôpital est malheureusement simple :

 

pas assez d'argent pour payer les fournisseurs (régulièrement, tel fournisseur de couches ou tel laboratoire pharmaceutique refuse de nous livrer pour défaut de paiement),

pas assez d'infirmiers pour s'occuper des patients (à la fin août, dans un service normalement doté de cinq infirmiers, il n'y en aura plus ... qu'un.

Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres) et pas assez de médecins (un autre service d'hospitalisation n'a plus de médecin depuis plus d'un mois !).

 

Et bien, non. Ces deux hauts fonctionnaires n'ont apporté avec eux aucune solution. Pire, ils ont quitté la salle où étaient réunies une soixantaine de professionnels en détresse avant que soient abordés tous les points revendicatifs !

Face à ce mépris, tant des personnels que des usagers qui subissent les politiques de santé ineptes, les salariés attendent avec impatience la visite du numéro 1 de l'ARS, Mr Ricordeau, en septembre.

Sans réponses efficaces de sa part, preuve serait faite que l'ARS n'est qu'un "Arrêt Radical des Soins !".

La CGT du CH du Gers

 

chs20190807_122434_optimized.jpg

 
 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

zgh5jhr0ml 10/12/2019 00:50

Bill, fixed that.

jnptmn0xbd 09/12/2019 07:10

“Dobbs’s correspondents said there had been 7,000 cases of leprosy in this country over the previous three years, far more than in the past.