MARSEILLE ; contre la sous-traitance hotelière !

Publié le par FSC

SOURCE : http://www.lamarseillaise.fr/marseille/social/77664-video-baguirou-n-diaye-les-conditions-precaires-des-femmes-de-chambre-sont-inacceptables

Baguirou N'Diaye : " Les conditions précaires des femmes de chambre sont inacceptables "

 

 
Une trentaine de personnes se sont rassemblées ce mercredi devant l'Hôtel Intercontinental.Une trentaine de personnes se sont rassemblées ce mercredi devant l'Hôtel Intercontinental.Photo Ch. C.
 

Comme un peu partout en France, une trentaine de personnes se sont rassemblées ce mercredi au pied l'Hôtel Intercontinental de Marseille pour dénnoncer les dérives de la sous-traitance hôtelière. Baguirou N'Diaye, délégué syndical CGT Hôtel de prestige economiques, nous explique les motivations des manifestants.

Presque autant de policiers que de manifestants... A croire que cette mobilisation qui ne cesse de s'amplifier autour des femmes de chambre victimes des pratiques abusives de la sous-traitance hotelière, inquiète. La trentaine de personne rassemblées ce mercredi en soutien aux femmes de chambre de l'Hôtel Ibis de Batignolles, avait répondu à l'appel de la CNT-SO et du syndicat CGT-HPE, en " soutien aux diverses luttes des femmes de chambre de la sous-traitance hôtelière ".

À l'issue du rassemblement, un représentant de la CGT et deux représentantes de la CNT SO, ont été interpellés par les forces de l'ordre, au motif qu'ils avaient pénétré dans une propriété privée. Embarqués au commissariat de Noailles vers 14h, dans le centre de Marseille, ils ont été libérés aux alentours de 18 heures.

" Aucune charge ne semble avoir été retenue contre nous " commentait Baguirou N'Diaye (CGT-HPE) à la sortie du commissariat où les empreintes et l'ADN des deux représentantes de la CNT-SO ont quand même été relevés. " Les pratiques sont partout les même, la sous-traitance, la précarisation des travailleurs pour créer des conditions de travail à deux vitesses. Les conditions précaires des femmes de chambre sont inacceptables " nous avait confié Baguirou N'Diaye juste avant son interpellation.

 

______________________

LA REPRESSION DU MOUVEMENT

 

 

Militants de la CGT, de la CNT SO, militants associatifs, femmes de chambres de l'Appart city d'Euromed et du NH collection, des miltants insoumis et communistes, ainsi qu'une touriste américaine, ont pris part à ce rassemblement contre les dérives de la sous-traitance hôtelière.

 

À l'issue du rassemblement, un représentant de la CGT et deux représentantes de la CNT SO, ont été interpellés par les forces de l'ordre. La manifestation qui s'est déroulée dans le calme a réuni une trentaine de personnes au pied de l'hôtel Intercontinental de Marseille. Arguant du fait que les manifestants avaient pénétré un espace privé, la police a procédé à l'interpellation des trois responsables.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article