SUICIDE sur son lieu de travail d’un cadre de santé à l’hôpital de Flers

Publié le par FSC

SOURCE : https://actu.fr/normandie/flers_61169/la-cgt-lorne-sexprime-apres-suicide-dun-cadre-sante-lhopital-flers_26890259.html

 

Une semaine après le suicide d'un cadre de

santé de l'hôpital de Flers sur son lieu de

travail, le syndicat CGT de l'Orne s'exprime

dans un communiqué.

En juillet dernier, 150 personnes, dont des syndicalistes, s'étaient mobilisées devant l'hôpital de Flers.
En juillet dernier, 150 personnes, dont des syndicalistes, s’étaient mobilisées devant l’hôpital de Flers. (©Illustration / Archives L’Orne Combattante)

Ils avaient jusqu’ici gardé le silence. Une semaine après le suicide d’un cadre de santé de l’hôpital de Flers de 53 ans, sur son lieu de travail, la CGT de l’Orne* s’exprime dans un communiqué titré « ça va mal dans la santé, exemple au centre hospitalier de Flers.

« Mieux avec moins »

Après avoir assuré son soutien aux proches du disparu, le syndicat écrit :

« Il s’agit là, sans ambiguïté, d’un acte lié aux conditions de travail que subissent les cadres. Ils doivent toujours faire mieux avec moins de moyens. On leur demande de mettre de côté la dimension humaine pour répondre aux exigences des gouvernements successifs, exécutées par une Agence Régionale de Santé et relayées par une direction soumise aux diktats comptables. Dans cette logique, le salarié « cadre » se perd. S’il y regarde de plus près, il s’aperçoit de l’éloignement avec les valeurs qui sous-tendent son engagement.

Une gestion déshumanisée

Citant un article du code du travail sur la responsabilité de l’employeur « à assurer la sécurité, protéger la santé physique et mentale de ses salariés », la CGT dénonce la gestion générale de certains hôpitaux : « de plus en plus déshumanisée« .

Elle conclut :

« La CGT n’acceptera jamais que le travail tue ».

Une enquête

Pour rappel, une enquête interne est conjointement menée par la direction et le CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) pour faire la lumière sur ce drame.

A l’initiative de plusieurs syndicats, une marche silencieuse est organisée jeudi 5 septembre à 14 h 30 à l’hôpital de Flers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article