Août -Septembre 1938 - L'Humanité, le Parti communiste et la CGT face aux décrets- lois Daladier mettant en cause les lois sociales et les acquis des grandes grèves de juin 1936

Publié le par FSC

Pour rappel cette période de mise en cause des CONQUIS du Front Populaire s'accompagne de l'abandon des républicains espagnols (La "non intervention" chère à Léon Blum) tandis qu'Hitler et Mussolini appuient à fond Franco, de la complicité au final avec Hitler de la part des dirigeants anglais et français hostiles à une alliance anti-fasciste avec l'URSS (accords de Munich qui livrent la Tchécoslovaquie aux nazis).

Par anti-communisme et par esprit de revanche contre les travailleurs qui ont mis en échec les mouvements d'extrême droite en France, par intérêts de classe d'une bourgeoisie et d'un patronat fascinés par la capacité des nazis à détruire les syndicats et les organisations ouvrières.

Des leçons de l'histoire qui dans la situation actuelle gardent plus que jamais leur pertinence !

Parce qu'il n'y a pas d'opposition, au contraire, entre ce que l'on qualifie par euphémisme et distorsion de langage de "libéralisme" de social libéralisme, donc entre le capitalisme et ses formes "démocratiques" et le fascisme comme solution bourgeoise à la crise du système.

Et sous cet angle il n'y a pas - malgré les oppositions dressées par les médias - de différence essentielle entre un Macron et un Bolsonaro ou un Trump car ils sont tous au service des mêmes intérêts et financés par eux, à l'instar du rapport entre Hitler et les grands industriels allemands dans les années 30.

____________________

SOURCE : http://canempechepasnicolas.over-blog.com/2019/09/aout-septembre-1938-le-parti-communiste-face-aux-decrets-daladier-mettant-en-cause-les-lois-sociales.html

 

 

FACE A L'OFFENSIVE MENEE PAR L'OLIGARCHIE AU POUVOIR

ET SON FONDE DE POUVOIR EMMANUEL MACRON, 

IL EST BON DE SE RAPPELER COMMENT LES COMMUNISTES REAGISSAIENT EN 1938, SEULEMENT DEUX ANS DU FRONT POPULAIRE A LA CONTRE-REVOLUTION SOCIALE, MENEE PAR DALADIER-REYNAUD, ALLIANCE DE LA DROITE ET DES RADICAUX  SOCIALISTES, HIER ENCORE ALLIES DU PCF ET DU PS

A LA FÊTE DE L'HUMA D'ALORS, IL N'ETAIT PAS QUESTION D'INVITER NI DALADIER, NI PAUL REYNAUD...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Richard palao 19/09/2019 19:17

Helas la CGT d aujourd hui ne defend plus les conquis du CNR ainsi face a la reforme des retraites de MACRON elle defend le systeme actuel et ses 42 regimes inegalitaires dont 17 de non salaries aux mains du medef au lieu de defendre le programme du CNR qui se fixait pour objectif de creer un systeme unique et universel de haut niveau avec un alignement progressif sur les regimes les plus avantageux