Même la Cour des comptes doit reconnaître l'attaque contre le financement de la Sécurité sociale

Publié le par FSC

Les cotisations sociales sont depuis la Libération et le programme du Conseil National de la Résistance le fondement et la garantie du financement de la protection sociale.

C'est pourquoi le patronat et l'oligarchie s'y sont depuis longtemps attaqué sous la forme en particulier des exonérations de cotisations patronales.

C'est pourquoi aussi cette question doit être mise au centre de la bataille pour exiger le retrait de la contre-réforme macronienne des retraites.

Pour en finir avec l'organisation du "trou de la Sécu", en finir avec les exonérations patronales, augmenter les cotisations ...

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Autre scandale : sur 42 regimes de retraite , 17 sont des regimes de non salaries et hormis le regime des professions liberales , ils sont tous deficitaires , en cause la mauvaise gestion des administrateurs patronaux du medef et cgpme et de la FNSEA pour le regime agricole qui gaspillent les cotisations de leurs adherents en frais de representation , de seminaires de marketing ...et qui refusent d augmenter leurs cotisations pour equilibrer les comptes car ils peuvent compter sur l aide du pouvoir qui puise dans les caisses des salaries pour boucher les trous ...en quelque sorte ce sont les salaries qui paient les retraites de leur patron ...une solidarite a l envers que la direction de la CGT approuve puisqu elle demande le maintien du systeme actuel et ces 42 regimes profondement inegalitaire et a bout de souffle ...la bonne reponse a l entreprise de demolition de MACRON serait de defendre le programme du CNR et la creation d un systeme unique et universel avec un alignement par le haut pour preserver les acquis des regimes les plus avantageux , quand aux regimes des non salaries patrons ou ils acceptent de s integrer dans le systeme universel ou ils se paient un systeme d assurance privee dont ils sont des ardents defenseurs
Répondre