RETRAITES : MACRON PROPAGANDA, PROPAGANDA ...

Publié le par FSC

 

SOURCE : France Info

 

"En ce moment, Emmanuel Macron est en train de faire de la propagande à Rodez, mais c'est impossible d'avoir un vrai débat contradictoire", a déclaré jeudi 3 octobre au soir sur franceinfo, Catherine Perret, la secrétaire confédérale CGT en charge des retraites, à propos du débat organisé à Rodez (Aveyron), entre Emmanuel Macron et 500 Français pour lancer la concertation sur la réforme des retraites.

"La retraite, c'est l'affaire de tous et toutes"
Catherine Perret dénonce un manque de concertation : "Il n'y a pas eu de concertation depuis deux ans, puisque les équipes de M. Delevoye se sont contentées de dire que M. Macron veut une réforme à points, et nous allons discuter de comment la mettre en place. Or, nous à la CGT, on considère que la retraite c'est l'affaire de tous et de toutes, et qu'il faut justement que l'on débatte en grand, y compris en tenant compte du fait que notre système actuel, qui est le système lié à la Sécurité sociale est le meilleur au monde. "

Nous à la CGT ce que l'on veut, c'est mettre tous les arguments sur la table, pour qu'au final les Français puissent choisir et réellement comparer les deux systèmes
Catherine Perret, secrétaire confédérale CGT
sur franceinfo

Selon Catherine Perret, pour préserver le système actuel, il est très important de "poser la question du financement, puisque demain il y aura beaucoup plus de retraités, il faut donc évidemment poser la question de comment augmenter les recettes. Nous disons qu'il faut augmenter les cotisations sociales. Avec 1,60 euros par mois en plus sur les cotisations salariés et 2,40 euros en plus sur la cotisation employeur, cela permet d'améliorer les retraites de tout le monde." Avant de conclure : "En Europe, partout où on était mis les système à points, les pensions ont baissé de manière rapide et vertigineuse. Le système actuel, c'est le meilleur des systèmes au monde."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Elle ne manque pas de culot C PERRET , de s' insurger du manque de concertation alors qu en tant que membre du bureau confederal elle a comme toute la direction de la CGT refuse d organiser un grand debat avec tous les adherents et toutes les organisations de la CGT, AVANT , d arreter une position sur la reforme des retraites ....et pour cause cette direction craignait d etre contestee par la base devant son soutien au systeme actuel et ses 42 regimes tres inegalitaires dont 17 regimes de non salaries geres par les administrateurs du medef de la cgpme et de la fnsea , regimes qui avec l aide du pouvoir pillent les regimes de salaries pour combler leur deficit ...en apportant son soutien a ce systeme la direction de la CGT fait semblant de combattre la reforme de MACRON mais dans les faits elle lui permet de se poser en champion de l equite et de l universalite qui etait l un des objectifs du programme du CNR ...MACRON est malin il utilise les memes termes que le CNR alors que son universalite conduira a une uniformite par la bas parceque son systeme a points sur toute la carriere abaissera le niveau de toutes les retraites
la CGT doit abandonner sa position reformiste et se revendiquer d un vrai systeme universel avec un alignement progressif sur les regimes les plus avantageux tel que voulait le construire A CROIZAT lorsqu il a fait voter sa loi de mai 1946 ...
Répondre