MACRON : opération de com, enfumage et mensonges !

Publié le par FSC

Durant 2 jours à Amiens Macron dans l'inquiétude de ce qui va se produire le 5 décembre et ensuite avec l'appui des médias mobilisés notamment les chaînes en continu contrôlées par quelques milliardaires tente de contrer la colère montante ttestée par l'extension des appels à la grève.

Aux dires même des éditocrates de service l'opération visait à présenter l'image d'un président à l'écoute et qui n'a pas peur de la confrontation.

 

 

La préoccupation majeure du pouvoir c'est le 5/12 et sa volonté d'imposer la contre-réforme des retraites, enjeu majeur pour la suite du quinquennat et l'avenir politique de Macron lui-même.

Conscient du fort trouble de l'opinion quant à cette contre-réforme et la confusion qui résulte des cafouillages au plus haut sommet de l'état il a tenté une "clarification" eb particulier sur la fameuse clause du grand-père.

Clarification" sur laquelle nous reviendrons après une connaissance précise de sa formulation.

Mais surtout il a procédé à une manipulation mensongère en prétendant que le mouvement qui se construit serait centré exclusivement sur la défense des régimes spéciaux qui rappelons le ne représentent qu'un peu plus de 3% des populations concernées comme en atteste un site gouvernemental sur les retraites :

On compte aujourd’hui pas moins de 37 régimes de retraite dont 15 régimes spéciaux dans l’Hexagone pour environ 4,5 millions de pensionnés, 4,7 millions de cotisants et 3,4% de la population concernée

 

 

 

Un mensonge à combattre pour donner au mouvement toute l'ampleur nécessaire et favoriser l'indispensable convergence des luttes malgré le pilonnage auquel de nombreux médias vont se livrer !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article