Edouard Philippe entre reniements, aveux et entreprise de division !

Publié le par FSC

Branle bas de combat au plus haut niveau de l'état !

Ils ont la trouille du 5/12 et de ses suites, alors ils affichent une  sérénité  apparente!

AVEUX ;

Dans sa déclaration de ce mercredi E. Philippe affirme  prévoir de faire travailler PLUS LONGTEMPS les salariés, alors que le programme présidentiel de Macron s'était engagé à ne pas y toucher!

 

 

extrait du programme de la présidentielle de 2007

Quand donc ils évoquent donc leur fidélité à leur programme pour justifier leur contre-réforme c'est comme d'habitude à géométrie variable. Toujours l'entourloupe et le mensonge!

 

MANOEUVRES  et ENTREPRISES de DIVISION :

il s'agit de fournir des arguments pour justifier de s'engager dans des négociations et de se désengager de la lutte, en particulier à l'UNSA et à la CFDT cheminots.

C'est la partie l'intervention du premier ministre qui reconnaît que pour ceux qui sont dans une situation particulière il n'est pas question de rompre le contrat qui les lie à leur entreprise ou profession.

Pas BRUTALEMENT disent-ils! ce qui vise à les neutraliser sans garantie dans la durée!

Car si ce n'est pas brutalement c'est pour tenter de faire passer la pillule en douceur, l'aveu également que la contre-réforme sera nocive POUR TOUT le MONDE." On ne change pas un contrat social brutalement ",

aveu qu'il s'agit bien d'un changement radical de notre contrat et de notre modèle social issu du rapport de force de la résistance!

Leur calendrier et leur dispositif ( "concertation"  avec Delevoye les 9-10 décembre, réunion de calage le 6 à Matignon, séminaire gouvernemental le dimanche 1er/12...) est donc calé sur la surveillance de ce qui va se passer le 5 décembre.

 

Certains signes préalables montrant que les "autorités" s'attendent à un gros impact du mouvement comme à la SNCF qui a annulé la possibilité de réserver des places sur les trains pratiquement du 6 au 8 décembre :

 

 

TOUT VA DONC DEPENDRE DE LA PUISSANCE

DU 5 DECEMBRE

ET DE NOTRE DETERMINATION A ENGAGER LA LUTTE

DANS LA DUREE AVEC LA VISEE DU BLOCAGE DU

PAYS JUSQU'AU RETRAIT DE LA CONTRE-REFORME 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article