RADIO QUINQUIN :Toute une histoire

Publié le par FSC

 

 

 

 

 

 

 

 

Auby, France

"Ré-écoutez-vous vivre et lutter avec la CGT". La ville d'Auby dans le Douaisis (Nord) reprend le slogan de Radio Quinquin, 40 ans après sa première diffusion en 1979 pour inviter le public à une semaine consacrée à cette radio militante qui a marqué le territoire du Nord-Pas-de-Calais.
A partir de lundi 18 novembre et chaque jour de la semaine, la médiathèque d'Auby va accueillir des débats et des discussions sur l'histoire de Radio Quinquin. La semaine s'achèvera par une journée spéciale le samedi 23 novembre de 7h30 à 18h : Radio Quinquin sera en quelque sorte ressuscitée sur les ondes de la radio locale associative Radio Scarpe Sensée, partenaire de ces 40 ans.

Une ambiance liberté qui a "touché les habitants"

Archives municipales de la Ville d'Auby - Aucun(e)
Archives municipales de la Ville d'Auby

Le journaliste et responsable des programmes de Radio Scarpe Sensée, Hervé Dujardin sera aux manettes toute la semaine pour faire revivre cette ambiance et cette époque. C'est lui aussi qui animera l'émission spéciale du samedi lors de laquelle il pourra diffuser des archives. "_Des gens m'ont envoyé des cassettes qu'ils avaient dans leurs greniers. Ils ne peuvent plus les écouter aujourd'hui mais ils les ont gardé toutes ces années_. C'est dire si Radio Quinquin est présente dans le cœur des gens" analyse-t-il. "On parle souvent de vivre-ensemble aujourd'hui. A l'époque, on s'écoutait ensemble, je pense".

Retour sur une histoire de lutte et de radio libre

"Ce n'était pas une radio faite pour durer" se souvient Dominique Ben, le président de l'institut d'histoire sociale de la CGT du Douaisis, qui co-organise cette semaine anniversaire. Au printemps 1979, "la CGT cherche à rallier des manifestants pour se rendre à Paris pour protester contre le plan social annoncé chez Usinord Denain", explique le militant syndical. "Mais après la manifestation, ils ont décidé de continuer. Le maire communiste d'Auby, Aldebert Valette les accueillis", poursuit-il. Et en novembre 1979, Radio Quinquin émet officiellement depuis un bâtiment attenant à la mairie d'Auby

Entre brouillage et opposition aux forces de l'ordre

Sur Radio Quinquin, on joue, on diffuse les chansons demandées par les auditeurs, on peut même gagner des petits cadeaux mais surtout on débat, on discute de l'évolution des conditions de travail, du droit du travail et des travailleurs, des fermetures d'usine et des mines de charbon. Radio Quinquin a une zone d'émission qui couvre presque tout le Nord-Pas-de-Calais.

Des CRS à Auby le 26 octobre 1979 - Aucun(e)
Des CRS à Auby le 26 octobre 1979 - archives municipales de la Ville d'Auby

Voilà qui a de quoi déplaire. La TDF (télédiffusion de France) brouille régulièrement le signal pour empêcher l'écoute. Les forces de l'ordre tentent à plusieurs reprises de s'emparer du matériel. En octobre 1980, plusieurs milliers d'hommes sont envoyés à Auby. Immédiatement, les habitants envahissent la place de la mairie pour protéger la radio. Le matériel est évacué mais les affrontements sont violents avec les gardes mobiles.

Rassemblement devant la mairie d'Auby en octobre 1979 - Aucun(e)
Rassemblement devant la mairie d'Auby en octobre 1979 - Archives municipales de la Ville d'Auby
archives municipales de la Ville d'Auby - Aucun(e)
archives municipales de la Ville d'Auby

Le progresif délcin

Après la libéralisation des ondes en 1981, Radio Quinquin retrouve une vie plus tranquille mais aussi beaucoup de concurrence. Elle tente une ouverture à la publicité mais vit essentiellement de dons et de financements de la CGT. Progressivement ses heures de diffusion diminuent. Elle est reprise par Radio Contact qui devient contact FM. Radio Quinquin disparaît des ondes en 1997.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article