Laurent BERGER MENTEUR !

Publié le par FSC

Dans son zèle à servir Macron, le secrétaire de la CFDT, président de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) dérape.

C'est ainsi que pour justifier son positionnement de briseur de grève il affirme que la CFDT se trouverait en quelque sorte dans une position médiane : il y aurait d'un côté les gestionnaires technocratiques (lisez E. PHILIPPE and co) qui mettraient en avant la question des mesures d'équilibre financier des caisses de retraite,

et de l'autre ceux qui ne veulent rien changer du système actuel entendez les syndicats qui demandent le RETRAIT de la contre-réforme, la CGT ...

Or c'est un mensonge.

 

Puisque les organisations demandent le maintien des principes qui organisent le régime actuel de répartition TOUT EN REVENDIQUANT son amélioration et donc la correction des inégalités existantes et que personne ne nie.

Et ce que Laurent BERGER, à la recherche d'une bouée pour Macron masque entre autre en polarisant avec l'aide des médias sur la seule question de l'âge de départ ( qui est certes une question) c'est que les mesures envisagées sont une attaque frontale contre la retraite par répartition elle-même.

Avec des mesures complémentaires des dispositions de la loi PACTE votée en juin 2018 et qui sous la dictée d'entreprises américaines considérables comme Rockblock ont l'intention de soustraire au régime général des sommes considérables (des milliards d'euros) afin d'alimenter les fonds de pension qu'ils contrôlent.

Les attaques de BERGER contre le système de répartition actuelle sont crapuleuses. Qui veut tuer son chien prétend qu'il a la rage comme dit le bon sens populaire. dans le conteste actuel mettre en avant les insuffisances réelles du système actuel c'est en complément de l'attaque gouvernementale prêter la main à la grande finance, aux prédateurs de la spéculation CONTRE les intérêts des salariés!

Heureusement, contrairement à ce qu'espèrent les classes dirigeantes et leurs médias, Laurent BERGER n'est pas en mesure de faire cesser le mouvement en cours.

Et ce mardi 17 décembre le peuple va sans doute lui infliger un véritable affront malgré les simagrées présentant la CFDT comme composant du mouvement de contestation actuelle.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
BlackRock.
Répondre