RETRAITES : Bernard FRIOT EN ROUTE VERS LA RÉVOLUTION !

Publié le par FSC

De quoi entretenir note réflexion dans les combats en cours ... et pour demain 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bien dit RICHARD ! Mais l'un n'empêche pas l'autre : le tout est de donner le pouvoir à ceux qui vont produire (étudiants, "apprentis", stagiaires...) qui produisent et qui ont produit car eux seuls peuvent EFFECTIVEMENT mettre en place l' INDISPENSABLE (Vie courante, culture, distractions entre autres...) De ce fait que TOUS les citoyen(ne)s désignent leurs MANDATAIRES en leur donnant des DIRECTIVES. Et SURTOUT que les mandants qu'ils sont puissent SANS AUCUN VAIN SUBTERFUGE VIRER, EVINCER momentanément ou définitivement tout élu ( donc MANDATAIRE ) qui n'aura pas respecté ses engagements. Donc enfreint DELIBEREMENT le mandat pour lequel ils furent désignés et élus !!! Lou DESTRABAT ce 13/12/2019 à 15h00 ( loudestrabat40@orange.fr )
Répondre
R
Je ne suis pas fan de B. FRIOT je trouve que certaines de ses propositions sont contradictoires , ainsi il pretend defendre le programme du CNR dans le domaine de la securite sociale et dans le meme temps il propose l instauration d un salaire a vie , ce qui entrainera la disparition des indemnites maladie et des retraites remplacees par ce salaire a vie ...que deviendra donc notre systeme de protection sociale ? FRIOT n en dit mot ...et si on revenait a l epoque post CNR ou s etaient les administrateurs salaries qui dirigeaient les caisses ils pourraient ainsi decider de l utilisation des cotisations : continuer a verser des retraites , des prestations maladie ou verser un salaire a vie en respectant l un des principes du CNR : chacun cotise en fonction de ses moyens et recoit en fonction de ses besoins ....
Répondre