RETRAITES Le Commission européenne soutient MACRON. Qui pourrait en douter ?

Publié le par FSC

Qui pourrait en douter connaissant le cataclysme qu'elle a sciemment provoqué par exemple en Grèce et connaissant ses directives TOUTES en faveur de la domination des intérêts privés au nom de la  " concurrence libre et non faussée " et de la casse des services publics !

 

 

Depuis des années, c'est devenu un mantra à la Commission européenne. La France doit réformer ses retraites pour alléger sa dette publique qui frôle les 99% du PIB. Bruxelles prône même un alignement des régimes de retraite public-privé, ce qui, selon l'UE, réduirait de plus de cinq milliards les dépenses de l'État français à l'horizon 2022.

Dans ce contexte, à la veille de la grève du 5 décembre, plusieurs observateurs européens saluent le courage du président français, qui a pris ce dossier à bras-le-corps, mais ils s'interrogent sur sa méthode peu lisible et faite d'hésitations et d'à-coups. Le journal belge Le Soir affirme qu'Emmanuel Macron joue son quinquennat sur ce sujet. Et comme les agendas des réformes en France et en Europe sont étroitement liés, un échec sur les retraites fragiliserait Emmanuel Macron sur la scène européenne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article