SCOOP : La Confédération Européenne des Syndicats (CES) présidée par L. BERGER ... soutient l'action de L. BERGER patron de la CFDT

Publié le par FSC

Contrairement à son habitude - silencieuse quand il y a des luttes en France et en Europe " la CES vient de se fendre d'un communiqué de soutien (Voir ci-après).

Nous partageons l'appréciation de notre camarade Jean-Pierre PAGE à ce propos :

Le communiqué de la CES reprend  les objectifs de la CFDT et apporte exclusivement son soutien à la grève du 17 décembre. Il ignore délibérément le fait que des travailleurs sont en grève et manifestent depuis le 5 décembre à l’appel principalement de la CGT et FO membres toutes deux de la CES et de la CSI.

Il y a là, outre l’humilIation à leur égard , la confirmation d’une forme d'annexion de la CES par la CFDT et une forme d’OPA de celle-ci sur ce mouvement revendicatif sans précédent, en cherchant à se l’approprier.

Selon cette déclaration, les travailleurs lutteraient donc pour un système à points défendu par la CFDT et Macron et refuseraient l’age pivot à 64 ans. A ce sujet la rencontre du 19 décembre d’Edouard Philippe avec les syndicats confirme le scénario mis au point entre Laurent Berger et le gouvernement pour une illusoire sortie de la crise sociale. La CES y apporte un soutien très clair. Les travailleurs en grève dont les sacrifices sont particulièrement pénibles dans cette période de fêtes, apprécieront et condamneront cette attitude méprisable.

 On peut donc se demander ce que fait la CGT dans cette galère, appartenant à la même organisation européenne, présidée par L. BERGER dont elle a soutenu la candidature, alors que manifestement cette organisation manipule les faits et les réalités en ignorant le déclenchement du mouvement dès le 5 décembre et non le 17. Au moment où L. BERGER fait semblant de se joindre au mouvement!

En prétendant de surcroît que les travailleurs français se battent uniquement contre le maintien de l'âge pivot et s'engagent dans des négociations avec le pouvoir, approuvant de fait la contre-réforme du régime de retraite à points.

Il s'agit donc d'un communiqué de soutient à la CFDT et à Laurent BERGER qui revient à désavouer le combat de la CGT et de FO  pour le RETRAIT de la contre-réforme.

Dans le même temps où la Fédération Syndicale Mondiale affiche elle son soutient à la lutte des travailleurs français et à leurs organisations à propos de leur combat réel et de leur objectif central : le RETRAIT 

De quoi alimenter la réflexion des militants pour en finir avec l'ostracisme à l'égard de la FSM, la subordination à un syndicalisme européen bergérisé et retisser les fils d'un syndicalisme international sur un véritable contenu de classe et de solidarité.

En contrepoint le soutien de la FSM s'affiche lui sans ambiguïté ni tentative de détournement :

 

 

________________________

Communiqué de la CES :

"La Confédération européenne des syndicats (CES) soutient les syndicats français dans leurs manifestations du 17 décembre.

La CES invite le gouvernement français à consulter et à prendre en compte les propositions des syndicats français.

Les syndicats français sont unanimes pour s'opposer à toute augmentation de l'âge de la retraite et à une baisse des niveaux de retraite.

Le secrétaire général de la CES, Luca Visentini, a déclaré: «La CES soutient pleinement les syndicats français dans leurs immenses manifestations d'aujourd'hui. La réduction des droits à pension des travailleurs et l'augmentation de l'âge de travailler, sans tenir compte des emplois très stressants ou physiquement exigeants, sont des problèmes à travers l'Europe. Les syndicats et les travailleurs français ont raison de défendre leurs intérêts et envoient un signal aux gouvernements de toute l’Europe que les droits à pension des travailleurs ne peuvent être écartés. »
 

 

Communiqué initial en anglais SVP

"The European Trade Union Confederation (ETUC) supports French trade unions in their protests on 17 December.

The ETUC invites the French Government to consult, and take into account, the proposals of the French unions.  

The French unions are unanimous in opposing any increase in the pension age and cuts in pension levels.

ETUC General Secretary Luca Visentini said “The ETUC fully supports the French unions in their huge protests today. Cuts in workers’ pension rights and increased working age, without taking into account very stressful or physically demanding jobs,  are problems across Europe. The French unions and workers are right to defend their interests and are sending a signal to Governments across Europe that workers’ pension rights cannot be discarded.”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Contrairement a ce qu affirme le commentaire , le communique de la CES en francais et en anglais ( que je ne maitrise pas completement ) n apporte pas son soutien a BERGER et au système par points ceci dit cela ne change rien au fait que la CES est une organisation qui accompagne la politique ultra liberale de l UE qui elle est favorable a l ouverture a la concurrence des systemes de retraite ...
Répondre