Une enseignante à NANCY à E. PHILIPPE : Vvous nous écoutez parce que nous sommes dans la rue et que vous avez peur de la rue !

Publié le par FSC

L'opération de communication PHILIPPE/BLANQUER hier à Nancy se retourne contre ses initiateurs.

Malgré le dispositif policier déployé à présent à chaque déplacement officiel visant à écarter toute contestation et tout témoignage médiatique de ce qui se passe réellement, et bien malgré cela le premier ministre a été mis en difficulté face à des enseignants remontés et pas prêts à lui faire confiance.

Et symboliquement on retiendra cette apostrophe d'une enseignante à Edouard PHILIPPE :

 

 

"Comment voulez-vous que nous vous croyions quand vous dites que vous allez tenir compte de notre avis? Vous ne nous écoutez pas parce que vous pensez que nous avons des choses intéressantes à vous dire; vous nous écoutez parce que nous sommes dans la rue et que vous avez peur de la rue", 

OUI,

TOUS DANS LA RUE

LE MARDI 17 DECEMBRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article