Coronavirus. Hôpital de Belle-Île : la CGT dépose un droit d’alerte

Publié le par FSC

Les représentants du personnel mandatés CGT au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’hôpital de Belle-Ile, ont déposé un droit d’alerte pour Danger grave et imminent (DGI) concernant l’exposition des personnels hospitaliers vulnérables à risques au Covid-19.
La CGT estime que la « fragilité de certains agents » n’est pas « suffisamment prise en compte ». | 
Dans un communiqué, les représentants du personnel mandatés CGT au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de l’hôpital de Belle-Ile en Mer, annonce avoir déposé un droit d’alerte pour Danger grave et imminent (DGI) concernant l’exposition des personnels hospitaliers vulnérables à risques au Covid-19.


Des professionnels « très exposés »

La CGT estime en effet que la fragilité de certains agentsn’est pas suffisamment prise en compte. La CGT demande que l’ensemble des personnels et stagiaires vulnérable et/ou en Affection de longue durée (ALD) à risques au Covid-19 doivent être placés à titre préventif en arrêt maladie ou autorisation spéciale d’absence (ASA) par le médecin du travail ou traitant sans préjudice.

Les représentants CGT ajoutent que « malheureusement, très exposés, trop de professionnels hospitaliers sont contaminés. Nous ne pouvons accepter que la vie des agents se joue à la roulette russe ».


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article