Débrayage ce vendredi sur le site Allard Emballages de Compiègne pour la prime

Publié le par FSC

REPRIS du site CGT Unilever Le Meux

 

Débrayage ce vendredi sur le site Allard Emballages de Compiègne pour la prime

Débrayage ce vendredi sur le site Allard Emballages de Compiègne
La CGT et FO demandent une prime pour les salariés qui travaillent dans l’usine, en pleine épidémie de coronavirus.

Une intersyndicale CGT-FO appelle, ce vendredi matin, à un débrayage dans l’usine Allard Emballages de Compiègne, spécialisée dans le carton. À l’origine de ce mouvement, le refus du groupe d’accorder aux salariés qui viennent travailler sur le site une prime, en pleine crise sanitaire.

Environ 80 personnes se rendent sur le site compiégnois, dans la zone industrielle nord, pour assurer la production. Si des commandes sont à l’arrêt, celles des magasins de vêtements par exemple, elles sont au contraire en plein boom dans des secteurs tels la chimie et l’agroalimentaire.

Les représentants du personnel ont tenté de négocier un bonus. Le ministre de l’Économie, Bruno Lemaire, a invité en effet les entreprises à verser une prime de 1 000 euros aux salariés, défiscalisée et exonérée de cotisations sociales. « La direction du groupe (ndlr : basée à Brive-la-Gaillarde, en Corrèze) a refusé de faire un geste, même sans aller jusqu’à 1 000 euros, disant qu’on ne savait pas ce qu’allait être l’avenir, souligne Vincent Cova, délégué central CGT. Le slogan 2020 de l’entreprise, c’est “risquer”. Mais ce sont nos vies et celles de nos proches qu’on risque. » Les syndicats sont d’autant plus remontés que les salariés sont mis à contribution pour tenir les commandes, effectuant des heures supplémentaires.

La CGT précise que certaines mesures ont été mises en place, « grâce aux demandes des élus du personnel » : gel, gestes barrière, nettoyage quotidien des locaux.

La direction corrézienne n’a pu être jointe, ce jeudi.

Publié par CGT FACEBOOK COMPIEGNE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article