Macron recycle Pierre Moscovici comme président de la Cour des comptes

Publié le par FSC

Les comptes publics toujours sous la garde des socialistes ... au service de la finance et des actionnaires!

Et après vous venez nous re-parler d'union de la gauche, de gauche plurielle ... comme si les dégâts de cette stratégie n'avaient pas été dramatiques pour le peuple !

Ce serait ça l'innovation en politique et un Après pas du tout comme avant !

_______________

REPRIS du site CGT Unilever Le Meux, SOURCE Le Mantois 

 

Et un perdreau de l'année, un! Macron va adoubé Pierre Moscovici, une personnalité de ce nouveau monde cher à sa politique en faveur des riches et du capital.

Ben oui, Pierre Moscovici, bientôt 63 ans, a été eurodéputé socialiste, puis ministre socialiste des Affaires européennes sous Lionel Jospin. Député du même parti, il devient directeur de campagne de François Hollande candidat au palais de l'Elysée. Son bos devenu président, il en devient son ministre socialiste de l'Economie et des Finances. Ensuite, Hollande président le nomme commissaire européen socialiste à Bruxelles, QG du grand capital en Europe. Il y représente la France. Pour y avoir été supplétif émérite du grand capital, Hollande le fait chevalier de la Légion d'honneur. Il est distingué pour les mêmes services rendus par l'Allemagne, la Pologne, l'Espagne, la Roumanie, la Hongrie, etc, etc.

Bref, un ex-banquier d'affaires va le nommer comme patron de la Cour des comptes. Si vous ne le saviez pas, ce n'est pas rémunéré au SMIC à temps partiel. Pierre Moscovici remplace à ce poste son pote du PS Didier Migaud, lui, 67 ans en juin 2020, propulsé président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Ah, ce nouveau monde d'Emmanuel Macron et ses perdreaux de l'année!

Dépêchez-vous, le nouveau spectacle va commencer!

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article