Des nouvelles de la fête de l'humanité

Publié le par FSC

Indépendamment de ce que l'on peut penser des orientations actuelles du PCF, la fête de l'Humanité demeure un important rendez-vous annuel des militants, des travailleurs, du peuple pour un moment festif, de détente, de mobilisation pour les luttes te de recherche pour une issue démocratique et révolutionnaire à la domination de l'oligarchie.

Ci-après les informations que sans le contexte particulier de la pandémie nous avons pu recueillir :

Lettre de Patrick Le Hyaric :


Il est des décisions très difficiles à prendre. Des décisions que l’on prend la mort dans l’âme, le cœur serré et les larmes aux yeux tant on en mesure les conséquences. Ce fut le cas en fin de semaine dernière lorsqu’il fut question de décider du format de la Fête de l’Humanité. Nous en arrivons cette année au 90ème anniversaire de la Fête. Nous y avions déjà beaucoup travaillé depuis la fin du mois de septembre dernier. Evidemment la pandémie de Covid-19 a réfréné nos ardeurs mais nous avons pensé jusqu'à un moment avancé que peut être sa tenue restait possible. Puis dans les négociations que nous avons eues avec beaucoup plus d’intensité à partir du début du mois de juin nous avons imaginé un nouveau format de Fête réduite en surface, sur 72 000 m², et en nombre, pour 20 000 personnes par jour. Nous avons fourni tous les projets et documents demandés. Nous avons élaboré un protocole sanitaire très précis. Le préfet de la Seine-Saint-Denis que nous avons rencontré plusieurs fois a été coopératif, aidant à dégager les obstacles. Les services gouvernementaux également.

Seulement, les services sanitaires étaient d’autant plus alarmistes qu’au fil des semaines qui suivirent la fin du confinement des foyers de pandémie prenaient ou reprenaient de la force en plusieurs endroits en Europe et sur la quasi-totalité du territoire français.

Aussi, dans ces conditions il ne pouvait plus avoir de Fête –même de dimensions réduite– sans masques. Il a même été envisagé que chaque participants se présente avec un test récent.

Interdiction est faite de tenir des concerts. Un sens de circulation dans la fête devait être prévu. Un groupe de médecins spécialistes devait être associé au travail de l’Agence régionale de santé. Mais ce qui est le plus important (et tout à fait compréhensible) une autorisation qui nous serait donnée aujourd’hui pourrait ne plus être valable en septembre à cause de l’évolution de la pandémie. Cette question est très importante car la Fête se tient a la croisée de plusieurs villes.
 
Dans l’après midi du 12 juillet, le préfet me fait comprendre qu’il avait donné son aval à un rassemblement de 20 000 personnes par jour mais que la jauge de 5000 était toujours le critère. Il me faisait comprendre par là qu’il ne pouvait pas prendre une décision allant au-delà de cette jauge en vigueur sur le terrain de La Courneuve.

Ajoutons à cet ensemble : réduction du nombre de participants, autorisation aléatoire, le fait que le Groupe l’Humanité est juridiquement en « plan de redressement- continuation ». Le Tribunal de commerce a officieusement été consulté sur les risques encourus ainsi que les deux commissaires à l’exécution du plan. Ceux-ci sont défavorables à cette prise de risques. C’est dans ces conditions que nous avons cheminé pour décider de ne pas tenir la Fête dans le lieu habituel et de proposer « une Fête de l’Humanité autrement ». 
 
 
La Fête de l’Humanité aura lieu autrement
 
Article publié dans l'Humanité du lundi 20/07/2020.
 
Lire ici
 
Celle-ci se tiendra dans un tout autre format qu’il nous faut inventer sous la pression de l’urgence.

La Fête aura ainsi lieu en plusieurs endroits (8 à 9 lieux) mêlant initiatives de solidarité, débats, expressions artistiques et culturelles, petit concerts, rencontres internationales, entretiens publics ou cartes blanches à des personnalités. L’ensemble des événements sera retransmis sur une plate forme numérique dédié : fete.humanite.fr/

Elle sera complétée par des extraits de concerts passés à la Fête, de débats marquants ou de rencontres importantes. Ceci sera rendu possible pour partie grâce à l’Institut national de l’audiovisuel qui sera partenaire de la Fête.

Tenir la Fête est un acte de résistance, un moment de solidarité, d’échanges pour les combats communs, un moment pour la culture, un moment de débats et de solidarité internationale.

Nous y valoriserons l’humanité des travailleurs considérés comme les premiers de corvée et l’humanité des citoyens durant la pandémie et le confinement.

Afin de faire face aux engagements financiers que nous avions déjà pris et aux frais à venir pour monter cette « autre Fête », nous lançons un bon de soutien à l’Humanité d’une valeur de 25€. Dans le cadre de notre partenariat avec le Secours populaire français, 5€ seront reversé à cette association pour des projets destinés aux enfants. Ce partenariat se déploiera dans un lieu particulier dédié de la Fête.
 
 
 
En échange du bon de soutien chaque acheteur recevra un beau Hors-série collector de la Fête retraçant son histoire.

Vous pouvez sans attendre acheter des bons de soutien pour vous et vos amis. Chaque bon de soutien se présentera comme une carte postale avec un coupon détachable à renvoyer impérativement pour que les contributeurs puissent recevoir leur Hors-série la semaine du 8 septembre.

Pour commander des bons de soutien, utiliser le bulletin ci-joint. Vous recevrez votre carte postale-bon de soutien après le 15 Aout.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article