Répression syndicale dans le VAR contre la CGT et son secrétaire départemental

Publié le par FSC

SOURCE : La Marseillaise

 

 

Rebelote et dix de der pour Olivier Masini, secrétaire général de l’Union départementale CGT du Var. Après avoir été convoqué en décembre suite à une opération péage gratuit au Capitou à Fréjus dans le cadre de la lutte contre la réforme des retraites du gouvernement, c’est cette fois-ci pour une autre action, à Bandol, toujours en décembre, que le responsable syndical doit être entendu ce jeudi à 10h par la brigade autoroutière de CRS.

Olivier Masini avait déjà écopé d’un PV pour non-respect du code routier. Il avait également été prévenu que Vinci-Autoroute pouvait porter plainte pour manque à gagner et perte d’exploitation. C’est visiblement chose faite puisqu’il est auditionné jeudi. « C’était une intersyndicale, précise Olivier Masini. C’est curieux de voir que seule la CGT est convoquée ». Le syndicat appelle à un rassemblement à 10h devant la brigade autoroutière.

« Une attaque de la parole syndicale »
Le secrétaire général de l’UD CGT 83 dénonce une « véritable attaque au mouvement social. » Il rappelle que ce mouvement a été inédit et que le gouvernement commençait à revenir sur ses positions avant le confinement.

« Ce n’est que de l’intimidation, on est face à de la répression syndicale pour essayer de faire taire toute contestation, proteste-t-il, on ne le rappellera jamais assez : il n’y a pas de conquête sociale sans liberté syndicale ». Il maintient qu’il y a une volonté de réduire les syndicats au silence : « Mais ce n’est pas ça qui fera taire la parole syndicale, loin de là ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article